•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec demande aux autres provinces de rehausser la taille minimale de capture de homard

Pêche au homard
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement du Québec demande aux autres provinces de rehausser la taille minimale légale de capture de homard à 77 millimètres. Le député des Îles-de-la-Madeleine, Germain Chevarie, en a fait la requête auprès de ses collègues canadiens lors de la réunion bisannuelle des ministres des Pêches du Canada à Calgary.

Aux Îles-de-la-Madeleine et en Gaspésie, la taille minimale légale de capture est de 83 millimètres.

Les pêcheurs de l'Île-du-Prince-Édouard débarquent quant à eux des homards de 72 millimètres. Selon le député, cette différence sur le plan de la taille nuit aux prix du homard du Québec sur les marchés.

« Souvent, dans la chaîne de distribution, un homard plus petit à carapace molle a une valeur marchande réduite, estime M. Chevarie. Le homard du Québec, qui a une taille beaucoup plus forte, est entraîné dans cette moyenne de prix à la baisse. »

D'après le député, le rehaussement de la taille aurait des effets bénéfiques à long terme pour la ressource.

« Une mesure comme celle-là permet d'assurer une plus grande pérennité et durabilité de la pêche », dit-il.

La proposition de Germain Chevarie a été bien reçue par la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve. Une deuxième réunion des ministres des Pêches est prévue à Charlottetown à l'automne. Le député entend remettre la discussion à l'ordre du jour.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie