•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestations en appui aux Palestiniens, de Paris au Caire

Soutien parisien aux Palestiniens

Soutien parisien aux Palestiniens

Photo : Getty Images / KENZO TRIBOUILLARD / Stringer

Radio-Canada

Plusieurs milliers de personnes sont sortis dans les rues de Paris dimanche afin de montrer leur soutien au peuple palestinien, qui fuit en masse la bande de Gaza depuis la violente reprise des hostilités avec Israël.

Des centaines de manifestants en Égypte, en Afghanistan, en Indonésie et aux États-Unis ont eux aussi affiché leur appui aux Palestiniens.

À Paris, les 7000 manifestants ont commencé leur marche dans le calme, dans le quartier de Barbès. Une immense banderole sur laquelle on pouvait lire « Soutien total à la lutte du peuple palestinien », ouvrait la marche. 

La manifestation s'est terminée à la place de la Bastille dans un léger chaos. 

Selon la police, de « petits groupes très mobiles » se sont alors heurtés aux forces de l'ordre, mais ont « rapidement été contenus ». Les devantures de quelques commerces ont subi de légers dommages. Près d'une dizaine de personnes ont été interpellées pour avoir lancé des projectiles.

La mairesse de Paris, Anne Hidalgo, a dénoncé le fait que « certains individus ont provoqué des troubles et ont essayé de pénétrer par la force dans deux synagogues ». Ce sont les policiers qui les en auraient alors empêchés.

Selon les autorités palestiniennes, quelque 170 personnes sont mortes depuis les six derniers jours. La bande de Gaza a connu samedi sa journée la plus sanglante, avec 57 morts

Manifestation propalestinienne à Détroit, le 13 juillet 2014

Manifestation à Détroit

Photo : Rebecca Cook / Reuters

Note politique en Égypte

Au Caire, une centaine de personnes ont envahi les rues afin de dénoncer l'offensive israélienne et « saluer la résistance palestinienne ».

« À bas la politique de normalisation », ont-ils notamment scandé. En 1979, l'Égypte a été le premier pays arabe à avoir signé les accords de paix avec l'État hébreu.

Les manifestants en ont aussi profité pour envoyer un message à Abdel Fattah Al-Sissi, qui dit être en contact à la fois avec Israël et le Hamas.

« La Palestine est arabe et Sissi a trahi la cause » palestinienne, ont-ils crié à l'intention de leur nouveau président et ancien chef de l'armée. Ce dernier a destitué il y un an l'islamiste Mohamed Morsi, considéré comme un grand allié du Hamas.

L'un des manifestants, Ramy Chaath, en a profité pour réclamer l'ouverture permanente de Rafah, seul accès au territoire palestinien qui ne soit pas contrôlé par Israël. Depuis la destitution de Mohamed Morsi, le poste frontalier est régulièrement fermé. Seuls des convois humanitaires y passent encore régulièrement.

Appui afghan

Soutien afghan aux Palestiniens

Soutien afghan aux Palestiniens

Photo : Parwiz Parwiz / Reuters

L'explosion de violences dans la bande de Gaza a trouvé écho jusqu'en Afghanistan, où des centaines de manifestants sont sortis pour dénoncer l'offensive israélienne.

En plus de scander leur appui aux Palestiniens, ils ont brûlé un drapeau de l'État hébreu sur la place publique ainsi qu'un mannequin devant représenter le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou. Ils ont également piétiné un drapeau américain.

Israël-Palestiniens, les racines d'un conflit. Consultez notre dossier.
Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

International