•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Missiles sur Israël et intenses bombardements de Gaza

Un résident de Rafah tente de récupérer des effets personnels dans les restes de sa demeure. Photo: Ibraheem Abu Mustafa / Reuter
Radio-Canada

Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunira jeudi, au lendemain d'une autre journée d'intenses bombardements israéliens sur la bande Gaza en réplique aux tirs de roquettes de la branche armée du Hamas.

Les hostilités ont fait au moins 47 morts parmi les Palestiniens dans l'enclave côtière administrée par le mouvement Hamas.

Dénonçant « les pertes civiles croissantes à Gaza », le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou à la retenue. Il a également réitéré sa « ferme condamnation des multiples tirs de roquettes » depuis Gaza sur Israël.

La nuit dernière, l'aviation israélienne a mené 160 attaques aériennes sur la bande de Gaza. Elle visait cette fois 10 postes de commandement du Hamas, ainsi que 120 sites de lancement de roquettes, selon un général de l'armée israélienne.

L'armée israélienne soutient avoir frappé 550 sites du Hamas, dont 60 servaient à lancer des missiles, au cours des deux derniers jours, soit depuis le début de l'opération « Bordure de protection ». Les sites visés servaient également de cache d'armes en plus d'abriter des hommes armés, selon Israël. Une frappe aérienne a détruit la maison d'un dirigeant du Djihad islamique, le tuant de même que cinq membres de sa famille.

Les frappes aériennes ont détruit ou endommagé au moins 25 maisons, selon les autorités palestiniennes qui précisent que certaines des maisons détruites n'appartenaient pas à des activistes.

Aucune attaque palestinienne n'avait réussi à pénétrer aussi loin en territoire israélien depuis le début de l'intensification des bombardements israéliens, mardi.

Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, accuse Israël de commettre un « génocide » dans la bande de Gaza. « Le meurtre de familles entières est un génocide commis par Israël contre notre peuple palestinien », a-t-il déclaré lors d'une réunion de crise de la direction palestinienne à Ramallah, en Cisjordanie.

De la fumée et des débris s'élèvent dans le ciel, après une attaque d'Israël sur la bande de Gaza, mercredi.De la fumée et des débris s'élèvent dans le ciel, après une attaque d'Israël sur la bande de Gaza, mercredi. Photo : Ariel Schalit/AP

Pendant ce temps, les combattants du Hamas poursuivaient leurs tirs de missiles sur le territoire israélien.

Le système de défense israélien « Dôme de fer » a intercepté une roquette lancée vers Tel-Aviv pour une deuxième journée de suite, mercredi. Les sirènes d'alerte ont auparavant retenti à Tel-Aviv et dans le centre d'Israël.

D'autres villes situées à proximité de Gaza ont également été ciblées par des tirs de roquettes, sans toutefois faire de victime. La télévision israélienne a rapporté un blessé léger dans une ville située à 115 km au nord de Gaza, Zichron Yaakov.

Après le meurtre de trois adolescents juifs en Cisjordanie et d'un jeune Palestinien à Jérusalem-Est, les tirs de roquettes palestiniennes et les bombardements israéliens sur la bande de Gaza se sont multipliés ces derniers jours.   

Israël lance une d'une fusée d'interception de roquettes. Au moins deux roquettes lancées de la bande de Gaza ont ainsi été détruites.Israël lance une d'une fusée d'interception de roquettes. Au moins deux roquettes lancées de la bande de Gaza ont ainsi été détruites. Photo : Baz Ratner / Reuters

Des politiciens canadiens en Israël

Un groupe de députés et de sénateurs canadiens continuera son voyage d'une semaine en Israël, après avoir été secoué par les sirènes d'alerte qui ont retenti à Jérusalem mardi, affirme le Centre consultatif des relations juives et israéliennes.

Le groupe basé à Toronto, qui a organisé le voyage, dit que les quatre députés et les trois sénateurs soupaient dans un restaurant lorsque les sirènes ont été déclenchées, indiquant des attaques aériennes des membres du Hamas basés dans la bande de Gaza.

Le groupe a dû s'abriter dans le sous-sol jusqu'à ce qu'il reçoive la confirmation qu'il pouvait sortir.

Le ministre des Affaires étrangères, John Baird, a condamné les attaques du Hamas sur Israël. Dans une déclaration, il a affirmé que les tirs de roquettes visant Tel-Aviv et Jérusalem, mardi, « prouvent que le Hamas continue à s'en prendre à des civils innocents ».

« Le Canada est convaincu qu'Israël a le droit de se défendre, par lui-même, contre ces actes belliqueux de terrorisme », a-t-il ajouté. M. Baird croit aussi que le gouvernement palestinien doit « exercer son autorité à Gaza et faire cesser immédiatement les attaques à la roquette que le Hamas mène contre Israël ».

Obama appelle à la retenue

Le président américain exhorte Israéliens et Palestiniens à faire preuve de retenue et à ne pas agir par esprit de vengeance.

« En cette période de danger, chaque partie impliquée doit protéger les innocents et agir de manière raisonnable et mesurée, pas par vengeance ni représailles », a écrit Barack Obama dans une tribune à paraître jeudi dans l'hebdomadaire allemand Die Zeit.

« Les deux camps doivent être prêts à prendre des risques en faveur de la paix » ajoute-t-il, selon des extraits en allemand.

Israël-Palestiniens, les racines d'un conflit. Consultez notre dossier.
Avec les informations de Agence France-Presse, La Presse canadienne, et Reuters

International