•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Développement domiciliaire : Rimouski revoit ses plans

Chargement de l’image

Maison en construction à Saskatoon

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Ville de Rimouski revoit son développement immobilier dans le secteur des Prés du Saint-Rosaire.

Le ralentissement du marché immobilier rimouskois amène la Ville à revoir à la baisse le prix de vente de certains terrains.

Les conseillers ont ainsi revu, lundi soir, le prix des lots destinés aux maisons multifamiliales et aux maisons jumelées. Les réductions de prix sont en moyenne de quelques milliers de dollars, mais elles atteignent jusqu'à 20 000 $ et plus dans certains cas.

Éviter le déséquilibre

Le maire Éric Forest explique que les modalités de vente des terrains ont été fixées en 2003, dans un contexte totalement différent. La Ville, dit-il, devait rajuster le tir afin que certains types de terrains trouvent preneur.

« Ce sont des terrains desservis par des services publics, mais qui n'ont pas de propriété pour différentes raisons, des terrains dont la superficie était trop grande, des terrains de coin », ajoute le maire.

Le changement vise aussi, rappelle le maire, à encourager la construction de maisons multifamiliales et de maisons jumelées, qui favorise généralement l'accès à une première propriété.

Le conseil municipal n'a pas voulu perturber le marché immobilier, caractérisé par un nombre important de maisons à vendre. « On ne veut pas créer de déséquilibre dans le marché, c'est pour ça que la mesure que l'on a prise vise le marché du jumelé et de la construction multirésidentielle », précise Éric Forest.

Les élus ont également convenu de ne réaliser que la moitié de la phase 19 du développement des Prés du Saint-Rosaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec