•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les élus de Gatineau décideront de l'avenir du 79 Fraser mardi soir

L'imposante propriété située au 79, chemin Fraser, à Aylmer.

L'imposante propriété située au 79, chemin Fraser, à Aylmer.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La ville de Gatineau doit rendre sa décision au sujet de la résidence controversée du 79 Fraser mardi soir.

La maison luxueuse, qui défraie la manchette depuis quelques semaines, aurait été construite trop près de la rue et doit faire l'objet d'une dérogation mineure.

À quelques heures du vote sur l'épineuse question, les voisins sont plus déterminés que jamais d'obtenir gain de cause. Ils affirment qu'ils seront nombreux lors du conseil municipal.

Selon eux, si les élus donnent le feu vert au projet, ils iront à l'encontre de la réglementation municipale. Le groupe a d'ailleurs envoyé une mise en demeure à la Ville, en plus de déposer une plainte formelle au ministère des Affaires municipales.

Dans le deuxième cas, une enquête est en cours. Le minsitère de l'Environnement aurait aussi été saisi du dossier, afin de déteminer si l'arrière de la résidence, qui borde la rivière des Outaouais, est situé à une distance réglementaire.

Au cours des derniers jours, les résidents du chemin Fraser ont aussi envoyé des courriels aux élus municipauix les enjoignants à s'opposer à cette dérogation, qui pourrait, selon eux, créer un précédant.

« Si on passe par des dérogations mineures pour faire approuver des changements de zonage, on considère que ce n'est pas démocratique », affirme Louis Godet, un résident du quartier.

«  Ce genre de situation ne devrait jamais se produire dans une Ville comme Gatineau  »

— Une citation de  Louis Godet, résident du quartier.

Le propriétaire de la maison, Patrick Molla, a, lui aussi, fait parvenir une mise en demeure à la Ville. Il affirme avoir hâte que le sors de la future demeure soit fixé, puisque la Ville a ordonné l'arrêt des travaux le 14 juin dernier parce que le permis de construction était échu.
Il devra aussi payer une amende parce que sa piscine n'était pas sécurisée.

Enquête interne

La Ville de Gatineau poursuit son enquête interne afin de déterminer ce qui s'est produit dans ce dosser. Le maire, Maxime Pedneaud-Jobin a réservé ses commentaires, tout en indiquant vouloir faire la lumière sur cette affaire.

Par contre, avec la judiciarisation de cette affaire, il reste à voir si les conclusion de cette enquête seront rendues publiques.

Avec les information de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !