•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations : répit en vue en Saskatchewan

L'eau reste de mise au lac Round, au Sud-Est de la Saskatchewan

L'eau reste de mise au Lac Round, au Sud-Est de la Saskatchewan

Photo : Adrien Cheung/CBC

Radio-Canada

Les Saskatchewanais qui ont été éprouvés par les fortes précipitations et les inondations qui en ont découlé au cours de la dernière semaine pourront bientôt reprendre leur souffle.

L'état d'urgence, toujours en vigueur dans 79 communautés saskatchewanaises lundi après-midi, pourrait tomber dans 26 localités au cours des prochaines heures.

Les niveaux des lacs Crooked et Round ont déjà atteint leur maximum et ils commencent à baisser. Ils ont diminué de 29 cm et 4 cm, respectivement, depuis l'atteinte de leur pic.

Cependant, certains lacs et cours d'eau n'ont pas encore atteint leurs pics, comme le lac Last Mountain et la rivière Qu'Appelle qui pourraient battre un record. Celui de ce dernier remonte à 1955.

Plusieurs portions de routes du Sud-Est saskatchewanais restent encore submergées ou en réparation. Certaines pourraient également demeurer fermées pendant une durée prolongée.

Citoyens toujours déplacés

Par ailleurs, plus d'une centaine de personnes de Melville et Yorkton notamment sont encore hébergées dans des hôtels. La province fournit aussi quotidiennement des repas à 143 personnes.

Les résidents de 84 communautés ont accès au programme provincial d'aide aux sinistrés et la liste pourrait s'allonger. Environ 300 personnes ont déjà demandé l'aide du gouvernement rien que dans la municipalité rurale de Melville.

Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, demande une avance de 100 millions de dollars pour offrir des secours aux sinistrés des inondations qui ont touché la province.

Le Manitoba sur les dents

Les communautés manitobaines situées à proximité de Portage-la-Prairie et en bordure de la rivière Assiniboine sont quant à elles toujours menacées. Le ministre responsable des Mesures d'urgence au Manitoba, Steve Ashton, a indiqué que les zones à risque d'inondations au Manitoba vivront des heures critiques d'ici 48 à 72 heures.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Incidents et catastrophes naturelles