•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Énergie éolienne : front commun au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie

La phase un du mégaparc  éolien de la Seigneurie de Beaupré a été inaugurée officiellement hier après-midi. C'est l'un des plus grands projets éoliens au Canada. La première phase a été mise en service en décembre 2013, mais l’inauguration officielle a eu lieu hier en fin d’après-midi. L’impact du projet sur la région de la côte de Beaupré avec le préfet de la région et Maire Sainte-Anne-de-Beaupré, Jean-Luc Fortin

Phase un du plus grand projet éoliens au Canada

Radio-Canada

Le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie unissent leurs forces afin de réaliser davantage de projets éoliens communautaires. Les deux régions viennent de créer l'Alliance éolienne de l'Est¸.

Ce partenariat, signé lundi par Énergie éolienne Bas-Saint-Laurent et par la Régie intermunicipale de l’énergie Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, permettra d'avoir plus d'argent pour financer les projets, de diminuer les risques financiers et de mettre en commun les compétences de chaque région.

Les deux parties ont convenu que les partenaires du Bas-Saint-Laurent investiront deux tiers des sommes requises et l'autre tiers viendra des poches de la Régie intermunicipale de la Gaspésie, peu importe la région où sont réalisés les projets. Les profits seront redistribués dans la même proportion. On estime d’ailleurs que le tout pourrait générer des profits de 10 millions de dollars par année pendant 20 ou 25 ans.

On souhaitait faire front commun avec les intervenants de la Gaspésie et être ensemble dans des projets plus costauds de la filière communautaire bas-laurentienne et gaspésienne. Dans notre cas, ça nous permettra de mieux nous positionner et d'aller chercher des expertises en Gaspésie

Le président de la Conférence régionale des élus du Bas-Saint-Laurent et président de l'Alliance, Michel Lagacé.

L'Alliance souhaite construire et gérer des parcs éoliens d'une puissance totale de 300 mégawatts (225 au Bas-Saint-Laurent et 75 en Gaspésie).

Le regroupement agira aussi de concert avec des entreprises privées, mais détiendra toujours au moins 50 % des parts d'un projet afin de garder un pouvoir de négociation.

Ce partenariat servira à profiter de l'appel d'offres de 450 mégawatts communautaires lancé par le gouvernement péquiste en 2013.

Dans cet appel d'offres, un minimum de 300 mégawatts de projets doit être réalisé au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie. L’Alliance espère avoir davantage de marge de manœuvre.

Éoliennes

Éoliennes en Gaspésie

Est du Québec

Société