•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Urbanisme : une réglementation insuffisante, disent des citoyens

Le Comité pour une densification respectueuse souhaite une réglementation avec davantage de mordant.

Le Comité pour une densification respectueuse souhaite une réglementation avec davantage de mordant.

Radio-Canada

Le Comité de citoyens pour une densification respectueuse (CDR) souhaite que la réglementation révisée du Règlement d'harmonisation sur l'urbanisme, que la Ville de Québec présentera aux citoyens lundi après-midi, ait davantage de mordant.

La Ville de Québec a revu son règlement pour mieux encadrer les démolitions et les reconstructions sur son territoire.

Même s'il salue cette initiative de la Ville, Michel Fournier, porte-parole du CDR, juge les modifications insuffisantes. Il estime que le règlement ne va pas assez loin afin de protéger la trame urbaine et les zones de végétation lors de la réalisation de projets de densification.

« Aucune exigence n'est prévue de sorte que les arbres matures pourront être abattus et laisser peu de place pour la végétation », souligne par exemple M. Fournier.

Le Comité demeure préoccupé, entre autres, par le manque d'harmonisation des nouvelles constructions.

M. Fournier espère que la Ville pourra apporter des changements au règlement afin d'empêcher la dégradation des quartiers, tout en permettant la densification.

« C'est certain qu'on veut comme tout le monde voir l'étalement urbain s'arrêter, voir les gens faire de courtes distances pour aller travailler, voir la densification des secteurs déjà habités. On comprend la logique de venir densifier les secteurs centraux des arrondissements, mais on dit : "faisons-le bien avec le même soin que nos prédécesseurs, avec diligence et pas dans l'urgence". »

De son côté, la conseillère responsable de l'aménagement du territoire, Julie Lemieux, se dit étonnée des doléances des citoyens. Elle estime que les modifications atténuent les irritants et répond à leurs attentes.

« Je trouve que ce qu'on propose, c'est très réaliste et très correct pour mieux encadrer la densification et nous, on va continuer à en faire. Ils ne pourront pas nous décourager, on a des besoins à combler dans les prochaines années à la ville de Québec si on veut continuer à accueillir de nouveaux citoyens et rester compétitifs. »

Julie Lemieux souligne que le règlement établit des critères pour les marges avant des bâtiments, la hauteur des rez-de-chaussée, les matériaux et les couleurs qui pourront être utilisés et la préservation des arbres.

La Ville de Québec a adopté le 16 juin le projet de Règlement modifiant le Règlement d'harmonisation sur l'urbanisme et les règlements d'arrondissement sur l'urbanisme. Ce projet de règlement définit notamment ce que sont les projets de densification. La délivrance d'un permis de construction sera soumise à l'approbation de plans relatifs à l'implantation et à l'intégration architecturale.

Société