•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le président égyptien regrette la condamnation des journalistes d’Al-Jazira

Au centre, le journaliste canado-égyptien, Mohamed Fahmy, et deux de ses collègues, australien et égyptien.

Au centre, le journaliste canado-égyptien, Mohamed Fahmy, et deux de ses collègues, australien et égyptien.

Photo : Asmaa Waguih / Reuters

Reuters
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi aurait souhaité que les trois journalistes d'Al-Jazira condamnés le mois dernier à de longues peines de prison soient expulsés plutôt que jugés, rapporte lundi le journal égyptien Al Masri al Youm.

L'Australien Peter Greste, basé au Kenya, et le Canado-Égyptien Mohamed Fahmy, chef du bureau d'Al-Jazira en anglais au Caire, ont été condamnés à sept ans de réclusion pour avoir soutenu une « organisation terroriste », expression qui désigne vraisemblablement les Frères musulmans.

Leur collègue égyptien Baher Mohamed a écopé d'une peine supplémentaire de trois ans de prison pour détention d'armes. Ces condamnations ont suscité de vives réactions de Washington et de l'ONU.

« Le verdict a eu des effets très négatifs », a déclaré dimanche Abdel Fattah Al-Sissi, lors d'une rencontre avec des journalistes égyptiens. « J'aurais souhaité qu'ils soient expulsés après leur arrestation plutôt que jugés », a-t-il dit.

Jusqu'ici, le chef de l'État n'avait pas réagi à cette affaire, déclarant qu'il n'avait pas à commenter le verdict d'un tribunal.

Ses propos rapportés lundi pourraient alimenter l'hypothèse d'une grâce présidentielle. Les trois journalistes ont également toujours la possibilité de faire appel devant une plus haute juridiction.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !