•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Exploiter la nature est le péché de notre temps, dit le pape

Le pape François à Campobasso, en Italie du sud, le 5 juillet 2014
Le pape François à Campobasso, en Italie du sud Photo: Giampiero Sposito / Reuters
Reuters

Le pape François a lancé samedi un appel à un plus grand respect de la nature, qualifiant de péché des temps modernes l'exploitation de l'environnement.

Lors d'une intervention à l'université du Molise, région agricole et industrielle du sud de l'Italie, le souverain pontife a déclaré qu'il fallait laisser la Terre donner ses fruits sans l'exploiter.

« C'est l'un des plus grands défis de notre époque: nous convertir à un type de développement respectueux de la création », a déclaré le prélat argentin devant des étudiants, des agriculteurs en souffrance et des chômeurs.

« Quand je regarde le continent américain, y compris ma propre patrie, tant de forêts, toutes rasées, qui sont devenues des terres [...] ne pouvant plus apporter la vie. C'est notre péché, exploiter la Terre et ne pas la laisser nous donner ce qu'elle porte en elle », a-t-il ajouté en s'éloignant de son discours.

Le pape a choisi le nom de François en référence à François d'Assise, patron des animaux et de l'environnement. Il a entrepris de rédiger une encyclique au sujet de la relation
entre l'être humain et la nature.

Depuis son élection en mars 2013, François a lancé de multiples appels en faveur de la préservation de l'environnement.

Après cette rencontre à l'université, le pape a dit une messe dans un stade devant des dizaines de milliers de catholiques.

François, le pape des pauvres

Environnement