•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Seleçao gagne, mais perd Neymar

Thiago Silva semble remercier le ciel après avoir marqué pour le Brésil.

Thiago Silva semble remercier le ciel après avoir marqué pour le Brésil.

Photo : Getty Images / Pool

Radio-Canada
Mis à jour le 

La sélection brésilienne a poursuivi son ascension vers une sixième consécration au Mondial, vendredi, au stade Castelao de Fortaleza. La Seleçao a vaincu la Colombie 2-1.

Un texte de Félix St-AubinTwitterCourriel

Dans un duel rempli de 54 fautes, la troupe de Luiz Felipe Scolari a subi une perte considérable. Dans les derniers instants du temps réglementaire, Neymar a quitté le terrain sur une civière après avoir été renversé par-derrière.

Le joueur étoile s'est fracturé une vertèbre lorsque le genou de Juan Camilo Zuniga l'a touché au dos. Le médecin de l'équipe brésilienne, Rodrigo Lasmar, a confirmé la nouvelle quelques heures après l'affrontement.

« L'examen a montré qu'il souffre d'une fracture au niveau de la troisième vertèbre lombaire. Malheureusement, il ne sera plus en mesure de jouer. »

Neymar est la grande vedette de l'équipe brésilienne et comptait quatre buts jusqu'ici dans le tournoi.

« C'était une action normale. Je n'ai jamais eu l'intention de faire mal au joueur. Quand je suis sur le terrain, je fais tout pour défendre mon pays et le maillot, mais sans intention de blesser un adversaire », s'est défendu Zuniga.

Invaincus, mais pas invincibles

Les Brésiliens ont montré une fois de plus qu'ils n'étaient pas invincibles. Ils restent tout de même invaincus et auront maintenant rendez-vous avec la Mannschaft, qui a défait la France 1-0 plus tôt dans la journée.

Le défenseur et capitaine Thiago Silva a tout d'abord décoincé le pointage à la septième minute.

Le coup de pied de coin de Neymar a survolé la tête de trois Colombiens au plus grand plaisir de Silva, qui était seul au deuxième poteau.

Le milieu de terrain Juan Cuadrado a tenté de répliquer quatre minutes plus tard, mais il n'a malheureusement pas été en mesure de cadrer sa retentissante frappe de la gauche.

Après cette petite frousse, les assauts de la Seleçao ont repris de plus belle. Hulk et Oscar (20e) ont obtenu coup sur coup de belles occasions d'accentuer l'avance des leurs, mais le gardien David Ospina n'a rien voulu entendre.

Puis, Hulk est revenu à la charge à la 28e minute. Et Ospina s'est de nouveau imposé devant l'attaquant format géant.

Le meilleur buteur du Mondial 2014, James Rodriguez, a par la suite été désigné pour tirer un coup franc aux abords de la surface de réparation, à la 37e. La défense brésilienne a réussi à préserver l'avance d'un but.

La Seleçao a prouvé sa supériorité sur les Cafeteros dans les 45 premières minutes. Elle a contrôlé le milieu du terrain à sa guise et laissé très peu de marge de manoeuvre aux Colombiens.

Dès l'amorce de la seconde demie, le sélectionneur de la Colombie José Pekerman a ajouté l'attaquant Adrian Ramos à sa formation au détriment de Victor Ibarbo, dans le but de secouer sa troupe.

À la 64e minute, Silva a reçu un carton jaune après être entré en contact avec Ospina, qui dégageait le ballon. Silva ne pourra participer à la demi-finale, puisqu'il s'agissait d'un deuxième carton jaune en deux matchs.

Les Cafeteros étaient convaincus qu'ils avaient égalisé le pointage à la 66e, mais celui qui a touché la cible, Mario Yepes, était en position de hors-jeu. Et comme une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule, les Colombiens ont vu leurs rivaux doubler la mise deux minutes plus tard.

C'est à nouveau un arrière brésilien qui a fait bouger les cordages. Cette fois-ci, c'est par l'entremise du pied de David Luiz que les supporteurs de la Seleçao ont festoyé aux quatre coins de la planète. Le porte-couleurs du Paris Saint-Germain a déjoué Ospina sur un coup franc.

Alors que le Brésil semblait se diriger tout bonnement vers le carré d'as, une faute dans la boîte du gardien Julio César a permis à Rodriguez de réduire l'écart de moitié sur un tir de pénalité. La première nation au monde a maintenu son emprise sur son laissez-passer pour le tour suivant.

Samedi, les quatre sélections qui feront partie du carré d'as seront connues. L'Argentine affrontera la Belgique en lever de rideau, puis les Pays-Bas se mesureront aux surprenants Costaricains.

NeymarAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Neymar

Photo : Getty Images / Michael Steele

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Soccer

Sports