•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4,6 millions pour My bed, l'oeuvre provocatrice de Tracey Emin

« My bed » documente la rupture amoureuse de l'artiste Tracey Emin.
« My bed » documente la rupture amoureuse de l'artiste Tracey Emin. Photo: Rob Stothard / Getty Images
Radio-Canada

Payer 4,6 millions pour un lit défait avec un sol jonché de bouteilles de vodka vides, de mégots de cigarettes et de condoms souillés? C'est le montant auquel s'est vendu l'oeuvre My bed, de Tracey Emin, aux enchères de la maison Christie's. 

Il s'agit d'une des oeuvres emblématiques du mouvement des Young British Artists - ou YBA -, qui a pris d'assaut le milieu de l'art contemporain dans les années 1990. 

La pièce avait été acquise en l'an 2000 par le célèbre collectionneur Charles Saatchi pour la somme de 275 000 $. Le montant de la vente ira à la Saatchi Gallery Foundation, qui offre un accès gratuit aux expositions et des programmes éducatifs pour les écoles.

Riche publicitaire, Saatchi a joué un rôle clé dans la montée de jeunes artistes britanniques vers les sommets du monde de l'art. En plus de Tracey Emin, il est aussi derrière la carrière de Damien Hirst, connu pour ses oeuvres For the love of God, composée d'un crâne humain incrusté de 8601 diamants, et The physical impossibility of death in the mind of someone living, un requin flottant dans le formol dans une cage de verre. 

For the love of God : The diamond Skull, une oeuvre de Damien HirstFor the love of God : The diamond Skull, une oeuvre de Damien Hirst

Une artiste de la divulgation

L'art de Tracey Emin puise dans sa vie personnelle pour en révéler les détails les plus intimes, avec des intonations souvent sexuelles et provocantes. My bed est une de ses oeuvres les plus célèbres, aux côtés d'Everyone I have ever slept with, une tente à l'intérieur de laquelle des appliqués révèlent les noms de 102 personnes avec qui l'artiste a déjà « couché », avec relations sexuelles ou non. 

My bed a été créée après une phase de profonde dépression suivant une rupture amoureuse. L'artiste a trouvé « surréel » de voir son oeuvre exhibée à l'encan. « Chaque fois que je revois le lit, j'ai des souvenirs qui me reviennent en tête de la première fois où je l'ai vu, il y a 16 ans, a-t-elle déclaré. J'espère qu'il se retrouvera dans un bel endroit. Il m'a beaucoup aidée. »

Selon Francis Outred, spécialiste en art contemporain de la maison Christie's, il s'agit de l'une des oeuvres d'art britanniques les plus importantes du 20siècle.

Paquets de cigarettes, rasoir et sous-vêtement souillé sont parmi les objets qui jonchent l'oeuvre « My bed » de Tracey Emin.Paquets de cigarettes, rasoir et sous-vêtement souillé sont parmi les objets qui jonche l'oeuvre « My bed » de Tracey Emin. Photo : Rob Stothard/Getty Images
Avec les informations de Associated Press

Arts visuels

Arts