•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fusillade à Moncton : la population commence à se remettre de ses émotions

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Les trois policiers tués à Moncton : Dave Ross, Douglas James Larche et Fabrice Georges Gevaudan

Photo : GRC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Il y a quatre semaines, une chasse à l'homme intensive commençait à Moncton. Trois agents de la GRC avaient été abattus et deux autres avaient été blessés. Les événements ont secoué toute la communauté.

Charles Doucet, un résident de Moncton, se trouvait dans le périmètre de sécurité durant la chasse à l'homme. Le suspect est passé à quelques mètres de sa maison, non loin du lieu où les trois agents ont été abattus.

« C'est la première fin de semaine, cette dernière fin de semaine, qu'on s'est vraiment sentis [à l'aise], un retour à la normale », souligne Charles Doucet.

La vie a repris son cours, mais il reste des séquelles. Les résidents doivent avoir accès à de l'aide, selon Christophe Fortin, chercheur postdoctoral au Centre d'étude sur le trauma.

« À la suite d'un événement tragique comme celui de Moncton, il faut s'assurer que les ressources soient présentes. Donc, est-ce qu'il y a des psychologues sur place dans la ville? », demande Christophe Fortin.

Charles Doucet formule un souhait. « J'espère entendre parler, que ce soit de la province ou la GRC ou des organismes à but non lucratif, de services peut-être psychologiques ou bien de conseils pour essayer de traverser toute cette histoire-là », dit-il.

Le suspect, Justin Bourque, doit comparaître en cour jeudi matin à Moncton, ce qui risque de raviver des plaies.

Hommage aux policiers abattus

La fête du Canada a été une occasion pour les résidents de se rassembler et de se recueillir.

Des feux d'artifice particuliers ont été lancés en hommage aux trois policiers abattus. Selon les organisateurs, les feux d'artifice ressemblaient à des étoiles filantes vers le paradis.

Les feux ont été suivis d'un moment de silence.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !