•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Immigration illégale : Obama se passera du Congrès

Le président Obama, flanqué de son vice-président, Joe Biden, lors de son annonce sur l'immigration.

Photo :  Kevin Lamarque / Reuters

Radio-Canada

Le président américain Barack Obama décrète des mesures temporaires pour tenter de remédier au problème de l'immigration illégale au pays. Ces nouvelles règles seront appliquées immédiatement, sans que le Congrès ait son mot à dire.

D'abord, des ressources supplémentaires seront dégagées pour assurer la sécurité aux frontières. De plus, le président compte adopter de nouvelles mesures à la fin de l'été, après avoir considéré les recommandations qui seront déposées par ses conseillers.

M. Obama dit qu’il est forcé d’adopter ces décrets devant le refus constant des membres de la Chambre des représentants de voter sur le sujet. Ne rien faire serait « néfaste pour notre sécurité, notre économie et notre avenir », a-t-il affirmé, lundi, à Washington. « Les États-Unis ne peuvent pas attendre éternellement après eux », a déclaré M. Obama. Il a expliqué que l'encadrement de l'immigration, tel qu'il est actuellement, est tellement « brisé » et « confus », que les immigrants ne connaissent pas les règles. 

Si le Congrès ne peut pas faire son travail, nous ferons le nôtre.

Barack Obama

Le président américain incite ses collègues de la Chambre à agir le plus rapidement possible, malgré cette annonce. « Je continue d’espérer que la Chambre adopte une loi […]. Une nouvelle législation annulerait ce que j’ai fait et elle serait permanente », a-t-il expliqué.

Il a terminé son discours en plaidant pour une meilleure intégration pour les immigrants. « Nous sommes un peuple d’immigrants. C’est ce qui nous rend si particuliers », a-t-il conclu. 

Refus répétés de la Chambre des représentants

Le président de la Chambre des représentants, John Boehner, avait annoncé à M. Obama la semaine dernière que la Chambre ne se saisirait pas de la question de l’immigration cette année. M. Boehner est déçu que le président ait choisi d'agir seul. « Il est triste et décevant que le président Obama ne travaille pas avec nous face à ce défi. Il choisit plutôt de travailler seul avec ces décrets, qui ne régleront pas le problème », a-t-il déploré par voie de communiqué. 

Il y a un an, le Sénat avait voté une réforme de l'immigration, qui prévoyait la régulation des millions de sans-papiers qui vivent au pays. La plupart des immigrants illégaux allaient obtenir un statut provisoire, sans bénéficier toutefois des programmes sociaux. La sécurité aux frontières allait aussi être renforcée. 

Depuis, la Chambre des représentants, qui doit approuver la loi pour qu'elle soit mise en œuvre, n'a jamais voté sur la question, malgré les demandes répétées du président Obama. 

Endiguer l'immigration à la frontière

Plus tôt dans la journée, M. Obama avait demandé au Congrès de débloquer 2 milliards de dollars immédiatement pour renforcer la sécurité aux abords de la frontière avec l’Amérique centrale, où les autorités observent une nette hausse des immigrants clandestins. Il veut aussi procéder rapidement à des expulsions qui seront faites « le plus humainement possible ». Le président Obama parle même d'une « crise humanitaire » à la frontière. 

Au cours des derniers mois, 52 000 mineurs de moins de 17 ans ont tenté d'entrer clandestinement aux États-Unis. C’est plus que le double comparé à l’an dernier. 

« Notre message est sans équivoque : n'envoyez pas vos enfants seuls, sur des trains ou par des passeurs […] S'ils réussissent à arriver ici, ils seront renvoyés. Mais surtout, ils risquent de ne pas arriver », a affirmé M. Obama, en entrevue à la chaîne américaine ABC.

Avec les informations de Reuters, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

International