•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rassemblement de quartier où s'est déroulée la tragédie de Moncton

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
quartier-grc-moncton

marche dans le quartier Evergreen, à Moncton

Photo : Julie-Anne Lapointe, Radio-Canada Acadie

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Environ 150 personnes du quartier Evergreen à Moncton se sont réunies samedi pour briser l'isolement, après la tragédie du 4 juin qui s'est soldée par la mort de trois policiers de la GRC.

Une quinzaine d'officiers de la GRC, dont la surintendante du Service régional de Codiac de la GRC, Marlene Snowman participaient au rassemblement. Les résidents du quartier où les policiers ont été abattus ont d'abord fait une marche et pris une photo de groupe. Ils ont aussi profité de la belle journée pour organiser un barbecue. On a ensuite lancé trois ballons rouges à la mémoire des trois policiers tués.

Une quinzaine d'officiers de la GRC, dont la surintendante duService régional de Codiac de la GRC, Marlene Snowman participaient au rassemblement. Les résidents du quartier où les policiers ont été abattus ont d'abord fait une marche et pris une photo de groupe. Ils ont aussi profité de la belle journée pour organiser un barbecue. On a ensuite lancé trois ballons rouges à la mémoire des trois policiers tués.

Une journée pour rire, se défouler... marcher dans les rues d'un quartier qui tente encore de panser ses plaies. Tout un contraste avec ce que les résidents de Moncton-Nord ont vécu il y a trois semaines. Les souvenirs de la trentaine d'heures d'angoisse, barricadés chez eux pendant qu'un homme armé est recherché, sont frais dans leur mémoire.

« Ça va prendre du temps avant qu'on sente plus de stress et qu'on se sente confortable », affirme un papa qui prend part au rassemblement.

« Il va toujours y avoir ça au fond de nos cerveaux, de nos pensées, mais je pense que les gens on est prêt pour continuer pour passer par-dessus ça », souligne une femme du quartier.

Et c'est ce que les organisateurs visent avec ce rassemblement. Aider les résidents à décrocher et à tourner la page après trois semaines difficiles.

Notre dossier

La fête ne serait pas la même sans les héros du quartier. La surintendante de la GRC, Marlene Snowman était émue.

« La GRC était invitée pour être ici ensemble, pour faire la marche et c'était... vraiment touchant pour nous. »

Les résidents remercient les policiers d'avoir assuré leur sécurité et d'avoir risqué leur propre vie pour les citoyens de Moncton, comme une maman qui tenait absolument à être là samedi.

« Aujourd'hui, on a vraiment la chance de montrer notre respect, de montrer notre gratitude envers eux. »

Aujourd'hui, les policiers et les familles forment un seul groupe. Mais même la force d'une communauté unie par la tragédie a ses limites. Rien ne sera suffisant pour ramener les policiers morts près d'ici. Trois vies qui ne seront pas oubliées dans ce quartier.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.