•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

André Boisclair nommé conseiller spécial du ministre de l'Environnement

L'ancien chef du Parti québécois André Boisclair en conférence de presse le 29 septembre 2013

L'ancien chef du Parti québécois André Boisclair en conférence de presse à Montréal

Photo : La Presse canadienne / Peter Mccabe

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'ancien chef du Parti québécois André Boisclair obtient des responsabilités supplémentaires au sein du gouvernement libéral. Il a été nommé jeudi conseiller spécial auprès du ministre du Développement durable et de l'Environnement, David Heurtel.

Il sera responsable du dossier de la lutte contre les changements climatiques.

André Boisclair continuera, dans le même temps, d'assurer la présidence du Comité d'examen environnemental (COMEX).

Rappelons que M. Boisclair avait été recruté en 2011 pour être conseiller pour la firme Questerre. Cette compagnie albertaine constituait à l'époque l'une des principales entreprises actives dans l'exploration du gaz de schiste au Québec.

Au cœur d'une controverse, André Boisclair a quitté en 2013 son poste de délégué général du Québec à New York. Il entendait se défendre en justice après que le député de la CAQ Jacques Duchesneau eut soulevé des questions sur les liens entre l'octroi d'une subvention, la consommation passée de cocaïne de M. Boisclair et les liens allégués d'un de ses amis avec le crime organisé.

En octobre 2013, sous les critiques de l'opposition, le gouvernement péquiste de Pauline Marois retirait à André Boisclair son poste de sous-ministre adjoint, qui lui assurait une permanence à vie dans la fonction publique québécoise.

L'ancien ministre de l'Environnement était nommé en décembre dernier à la tête du Comité d'examen de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !