•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alberta : colère autour d’un nouveau projet de pipeline

Photo : Eric Hylden/Associated Press

Radio-Canada

Plusieurs mécontentements se font entendre au sujet d'un projet de pipeline de 500 kilomètres entre Fort McMurray et Edmonton.

S'il est construit, le pipeline Grand Rapids aura une capacité de 900 000 barils par jour de pétrole brut, et de 330 000 barils de diluant.

Ce projet de 3 milliards de dollars est partagé entre TransCanada et Phoenix Energy Holdings, un subsidiaire de la compagnie chinoise, PetroChina.

Lors d'une audience publique organisée mercredi par l'Agence de réglementation de l'énergie de l'Alberta, le président d'une entreprise de Fort Saskatchewan, au nord-est d'Edmonton, s'est notamment inquiété pour la santé de ses employés.

L'entreprise de Del Hankinson, Westways Group, qui fabrique des pièces d'équipement métallique pour l'industrie pétrolière, est située à proximité d'une station de pompage et de stockage prévue dans le cadre du pipeline.

Par ailleurs, la Première Nation Athabasca Chipewyan a publié un communiqué décriant des conséquences néfastes pour l'environnement.

TransCanada affirme pour sa part que ce pipeline sera le plus sûr en Alberta.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Économie