•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Il m'a mordu, c'est clair » - Chiellini

La morsure de Giorgio Chiellini

La morsure de Giorgio Chiellini

Radio-Canada

Le défenseur italien Giorgio Chiellini a assuré que l'attaquant uruguayen Luis Suarez l'avait « mordu » et méritait d'« être exclu », mardi, à Natal.

« Il m'a mordu, c'est clair, j'ai encore la marque, a dit Chiellini à la chaîne Rai à la fin du match. L'arbitre devait siffler et lui donner le rouge, également parce qu'il simule », a ajouté le défenseur italien.

Le sélectionneur uruguayen, Oscar Tabarez, a répondu qu'il ne savait pas si son joueur avait mordu Chiellini. « Je ne sais pas, je n'ai pas de commentaire à faire là-dessus, pendant le match on est concentrés sur d'autres choses », a-t-il dit en conférence de presse.

À la 80e minute du match, remporté 1-0 par l'Uruguay, Suarez semble mordre une épaule du défenseur italien, qui montrera ensuite la petite entaille en tirant sur son maillot.

Interrogé de manière insistante, Tabarez a paru agacé. « J'aimerais revoir les images, je ne l'ai pas vu, si jamais c'est arrivé, et l'arbitre ne l'a pas vu non plus. Ça ne mérite aucun autre commentaire. Il y a eu des choses beaucoup plus importantes dans ce match. Je n'ai pas vu la scène, et je n'accepte pas qu'on parle pour moi. »

Il a aussi estimé que sa vedette, qui a déjà été épinglée pour des faits disciplinaires avec Liverpool ces dernières saisons, était la cible d'une chasse à l'homme. « C'est la cible préférée de certaines personnes et d'une certaine presse. Je crois qu'il y a une animosité évidente contre ce joueur. Si on voit des erreurs, on est les premiers à en parler, toujours dans un esprit positif.

« Il a été sanctionné et a essayé de donner une autre image. J'ai l'impression qu'on retrouve les mêmes choses, et je ne veux pas commenter les sentiments que certains peuvent avoir contre Suarez », a-t-il aussi affirmé.

Une sanction?

Ce geste pourrait valoir des problèmes à l'attaquant de Liverpool, si la commission de discipline de la FIFA se saisit de ce cas en visionnant les images.

Suarez est un récidiviste. En 2010, alors avec l'Ajax d'Amsterdam, il avait été suspendu pour sept matchs du championnat des Pays-Bas pour avoir mordu le joueur du PSV Eindhoven Otman Bakkal. Il avait reçu le surnom de « Cannibale de l'Ajax ».

En Angleterre, il a été également suspendu pour avoir mordu un adversaire de Chelsea, Branislav Ivanovic.

« Pour nous, c'est un joueur très important, une personne très importante dans le groupe, et si on l'attaque, comme on le fait dans cette conférence de presse, on verra comment le défendre, parce que c'est une Coupe du monde de football, pas une Coupe du monde de moralité de bas étage », a tranché Oscar Tabarez. Si un joueur est suspendu, un autre jouera. On a déjà joué beaucoup de matchs sans Suarez, on en a gagné certains, on en a perdu d'autres, et il n'était pas là non plus contre le Costa Rica. »

Avec les informations de Agence France-Presse

Soccer

Sports