•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Diego Godin sourit, et avec raison : il vient de placer l'Uruguay en avant 1-0 à la 81e minute.

Diego Godin sourit, et avec raison : il vient de placer l'Uruguay en avant 1-0 à la 81e minute.

Photo : Getty Images / Clive Rose

Agence France-Presse

L'Uruguay s'est qualifiée pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde en battant (1-0) l'Italie, éliminée, dans un match du groupe D mardi au stade Das Dunas de Natal.

L'Uruguay termine en 2e place du groupe derrière le Costa Rica, qui a fait match nul (0-0) avec l'Angleterre, déjà éliminée avant ce match.

Les prochains adversaires du Costa Rica et de l'Uruguay en huitièmes de finale restent à désigner après les matchs du groupe D entre le Japon et la Colombie et la Grèce et la Côte d'Ivoire. La Colombie est qualifiée, les trois autres équipes restent en course.

Battus par le Costa Rica, l'Uruguay (3-1) et l'Italie (1-0) s'étaient imposés contre l'Angleterre sur le même score de 2 à 1.

Dans ce groupe dit « de la mort », le Costa Rica, l'équipe surprise qualifiée avant le dernier match, est resté invaincu.

Deux anciens champions du monde passent ainsi à la trappe : l'Angleterre (1966) et l'Italie, qui compte quatre étoiles (1934, 1938, 1982, 2006). Elle est sortie dès le premier tour comme en 2010 en Afrique du Sud.

Le sélectionneur Cesare Prandelli et le président de la Fédération italienne Giancarlo Abate ont annoncé leur démission après la défaite.

« Le projet technique est de ma responsabilité et j'ai annoncé à la fédération que je remettais ma démission. Quand un projet technique faillit, il faut prendre ses responsabilités », a dit Prandelli. Giancarlo Abate a lui aussi, dans la foulée, annoncé sa « démission irrévocable » et a formulé l'espoir que le sélectionneur revienne sur sa décision.

Première demie sans histoire

En première mi-temps, l'Uruguay et l'Italie se sont neutralisés dans un match verrouillé avec de rares occasions : un coup franc de Pirlo (13e) et Suarez et Lodeiro sollicitant le gardien Buffon en deux temps (33e). C'est tout.

Après la pause, l'attaquant de l'Atletico Madrid Cristian Rodriguez a eu une occasion (58e), mais dans la foulée l'arbitre mexicain Marco Rodriguez a exclu Marchisio pour un coup de semelle sur Arevalo (59e).

Avec cinq défenseurs depuis le début du match et la rentrée de Cassano à la place d'Immobile (72e), la Squadra Azzurra a clairement joué le match nul qui l'aurait qualifiée.

Mais après une alerte de Suarez (66e) dans l'axe avec au bout un arrêt réflexe de Buffon, c'est le capitaine de la Celeste Diego Godin qui a catapulté de la tête le ballon dans la cage de Buffon (81e) à la suite d'un coup de pied de coin.

Les hommes de Tabarez avaient en poche leur billet pour les huitièmes, malgré les dernières tentatives désespérées des Azzurri.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Soccer

Sports