•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enchères en forêt publique: 12 emplois perdus au Kamouraska

Radio-Canada

Selon le Syndicat national de la sylviculture (SNS–CSN), la mise aux enchères d'un pourcentage des travaux sylvicoles réalisés dans la forêt publique a déjà coûté une douzaine d'emplois dans le Kamouraska.

Rexforêt, qui gère l'attribution de ces travaux pour le gouvernement, a octroyé 365 hectares à de nouveaux joueurs de Dolbeau et de Laval (Aménagement MYR de Dolbeau et Durafor de Laval).

Selon le syndicat, ces deux entrepreneurs ont soumissionné à si bas prix que leurs futurs travailleurs devraient recevoir de 15 % à 25 % cent de moins que ce que prévoient les grilles négociées par le SNS–CSN.

Toujours selon le syndicat, la concurrence entre entrepreneurs forestiers se fait sur le dos des sylviculteurs.

Rien n'a changé, malgré les promesses de revoir le nouveau régime forestier.

Une citation de René Martel, président du SNS-CSN

Le SNS–CSN a rencontré les attachés politiques du ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Jean D'Amour, et du député de Côte-du-Sud, Norbert Morin, en date du 20 juin pour leur expliquer ce problème.

Le syndicat réclame à tout le moins que les enchères soient limitées aux entreprises oeuvrant dans la région où se trouve la forêt.

De son côté, la Fédération des organismes de gestion en commun du Bas-Saint-Laurent réclame un moratoire sur les enchères relatives aux travaux sylvicoles le temps de convenir d'une solution.

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.