•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Souveraineté : Léo Bureau-Blouin croit qu'il est possible d'enthousiasmer les jeunes

Léo Bureau-Blouin, en entrevue sur les ondes de RDI

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Léo Bureau-Blouin, le prochain président de l'aile jeunesse du Parti québécois, croit qu'il faut renouveler le discours souverainiste pour mobiliser les jeunes, alors que les derniers sondages montrent que ceux-ci appuient peu ce projet.

« Je pense qu'on peut parler de la souveraineté dans un contexte de mondialisation où les frontières s'abattent. Il y a de plus en plus de décisions qui se prennent actuellement sur la scène internationale, concernant les droits de l'homme, concernant les questions environnementales. Et en ce moment, le Québec n'étant pas un pays, il n'a pas sa place dans ces grandes instances. Donc, voilà un exemple de nouveau discours qu'on n'utilisait pas dans les années 1980, 1990 ou même 2000 et qui touche la réalité de notre population aujourd'hui », dit M. Bureau-Blouin.

L'ex-leader étudiant pense que les jeunes doivent devenir la « locomotive » du projet souverainiste. L'ex-député de Laval-des-Rapide soutient que le PQ doit pleinement assumer ce projet et ne doit pas avoir peur « d'en parler », dit-il, sans toutefois « foncer la tête baissée ».

Commencer à en parler, ce serait déjà un bon début. C'est sûr que quand on ne parle pas d'un sujet, ça ne suscite pas beaucoup d'enthousiasme, notamment chez les jeunes.

Léo Bureau-Blouin

Le conseil des jeunes du PQ est réuni à l'Université Laval en fin de semaine, notamment pour élire son nouvel exécutif. Léo Bureau-Blouin est le seul candidat à la présidence de l'organisme. L'ex-député est en désaccord avec les critiques qui croient que son expérience de politicien fait en sorte qu'il est trop près de la vieille garde du parti pour bien incarner la plus jeune génération de péquistes.

« Je vois au contraire cette expérience comme une force qui va permettre à l'aile jeunesse de prendre de l'ampleur au cours des prochaines années », dit-il.

Je souhaite utiliser mon expérience de député pour amener les jeunes à prendre davantage de place au sein du Parti québécois.

Léo Bureau-Blouin

Entrevue avec Léo Bureau-Blouin

Les activités du conseil national des jeunes du Parti québécois ont débuté vendredi soir et se poursuivront jusqu'à dimanche, date à laquelle le résultat des élections sera connu. Quatorze candidats ont soumis leur candidature pour un total de neuf postes à pourvoir. Il y aura donc élection pour cinq des neuf postes, soit pour un poste de vice-président et pour quatre postes de conseiller.

La journée de dimanche sera également l'occasion pour les jeunes péquistes de se positionner sur une grande variété de sujets. En tout, 75 propositions seront présentées au cours de la plénière. Plusieurs d'entre elles ont trait à l'éducation, l'environnement et au mode de scrutin.

Exemples de propositions

  • Défendre la fin graduelle du financement des écoles privées confessionnelles
  • Défendre la gratuité scolaire pour 21 ans de scolarité et que celle-ci soit assortie d'une entente avec chaque étudiant les contraignant à travailler durant une certaine période de temps au Québec
  • Proposer une hausse raisonnable des consignes sur les bouteilles de plastique et une consignation des bouteilles d'eau et de vin
  • S'opposer au renversement de la ligne 9b d'Enbridge
  • Défendre l'adoption d'une bourse du carbone
  • Militer pour que le PQ insère au sein de son programme une réforme électorale
  • Faire pression sur le PQ pour réaliser des consultations sur la possibilité d'instaurer le vote obligatoire

Les prochaines élections provinciales n'auront pas lieu avant 2018. Entre-temps, les militants péquistes devront se choisir un nouveau chef et l'idée du député Alexandre Cloutier de tenir des « primaires ouvertes » comme celles des grandes formations politiques américaines du Parti socialiste, en France, sera certainement évoquée au cours du week-end.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique