•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le témoignage de Nathalie Normandeau en 7 citations

L'ex-ministre Nathalie Normandeau

Maintenant consultante, l'ex-ministre Nathalie Normandeau s'engage à dire la vérité lors de son témoignage devant la commission Charbonneau.

Radio-Canada

Voici un retour sur la première partie du témoignage de l'ex-vice-première ministre Nathalie Normandeau mercredi devant la commission Charbonneau à travers certaines de ses déclarations.

Celle qui a été ministre des Affaires municipales de 2005 à 2009 a d'abord défendu son droit d'exercer son pouvoir discrétionnaire comme ministre.

S'attaquer au pouvoir discrétionnaire, le dénoncer, c'est s'en prendre à un pan important de notre démocratie. Par contre, le pouvoir discrétionnaire qui conduit à du favoritisme, il faut le dénoncer.

Nathalie Normandeau devant la commission Charbonneau

Mme Normandeau a précisé qu'elle avait complété 708 dossiers d'aide financière dans l'exercice de ses fonctions de ministre des Affaires municipales, « tous justifiés », a-t-elle ajouté.

Ce n'est pas de l'ingérence. Moi, je fais mon travail de ministre. Je retourne le dossier dans le ministère, pourquoi? Parce que je travaille main dans la main avec les fonctionnaires du ministère.

Nathalie Normandeau devant la commission Charbonneau

Et lorsqu'elle retournait un dossier à ses fonctionnaires, Mme Normandeau s'attendait à ce qu'il soit finalement approuvé. Les fonctionnaires sentaient-ils une pression de la part de la ministre?

Ça me fait sourire [...] Le fonctionnaire, il doit vivre avec la pression au quotidien de la part de toute sorte de gens qui transigent avec lui. 

Nathalie Normandeau devant la commission Charbonneau

Mme Normandeau a reconnu que celui qui a été son chef de cabinet pendant huit ans, Bruno Lortie, n'aurait pas dû organiser entre 2003 et 2010 ses événements de financement annuels.

Il pourrait très bien y avoir une recommandation qui fait qu'on interdise [...] toute implication dans l'organisation d'activités de financement de la part du personnel politique de cabinet.

Nathalie Normandeau devant la commission Charbonneau

Revenant sur les témoignages entendus précédemment à la commission, elle a tenu à dire à quel point elle avait été révoltée par les révélations selon lesquelles certaines firmes ont « magouillé » pour obtenir malhonnêtement des contrats.

Si c'est ça, que l'UPAC fasse son travail. Et j'espère que les enquêtes en cours vont donner des résultats. Parce que si ça s'est fait, ça s'est fait à l'insu du ministère et de la ministre que j'étais.

Nathalie Normandeau devant la commission Charbonneau

En après-midi, son témoignage a porté notamment sur des projets spécifiques, mais aussi de nouveau sur un conflit d'intérêts possible entre son chef de cabinet et la firme Roche.

Moi, je fais confiance aux gens. Je ne cherche pas à contourner les règles du système.

Nathalie Normandeau devant la commission Charbonneau

Avez-vous fait preuve d'une grande naïveté, lui demande la juge Charbonneau? Écoutez l'extrait de leurs échanges :

Un échange entre la juge Charbonneau et l'ex-ministre Nathalie Normandeau au sujet de l'étanchéité de son cabinet

Mme Normandeau a terminé son témoignage en remerciant la commission de l'avoir entendue.

Ça fait deux ans que sur la place publique, on remet en question mon honnêteté, mon intégrité. Aujourd'hui, j'ai eu l'occasion de rétablir les faits et d'expliquer quelle a été ma réalité de ministre.

Nathalie Normandeau devant la commission Charbonneau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Société