•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Exploration pétrolière sur l'île d'Anticosti : la machine se met en marche

L'île d'Anticosti

L'île d'Anticosti

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L’exploration pétrolière s’organise sur l’île d’Anticosti. Hydrocarbures Anticosti, un consortium, entre autres, formé par le gouvernement du Québec (Ressources Québec) et la compagnie Pétrolia, en a fait l’annonce aujourd’hui.

Des équipements nécessaires à la réalisation des travaux de sondages stratigraphiques, qui consiste à l’exploration de l’écorce terrestre, seront acheminés à compter de cette semaine, sur l’île.

Le consortium procédera à l’aménagement des sites. Entre 15 et 18 sondages seront ensuite réalisés dès juillet. Ils s’étaleront jusqu’à la fin de l’année.Les résultats de ces sondages permettront de déterminer la localisation de trois futurs forages de puits pétroliers.

« C'est, en premier temps, d'aller caractériser le gisement et d'avoir l'information géologique [...] avec l'objectif de choisir trois sites de forage pour l'été prochain », explique le président du conseil d'administration de Pétrolia, Myron Tétreault.

Ces travaux plus poussés seront réalisés à l'été 2015 si les résultats d'une évaluation environnementale stratégique (EES) spécifique à l'île d'Anticosti sont favorables.

« L'objectif de ces forages exploratoires sera de connaître les taux de production, de récupération et le mix entre le pétrole et le gaz qui va venir de ces puits », précise M. Tétreault.

La première phase permettra d'ailleurs de contribuer aux travaux de l’ESS, peut-on lire dans le communiqué envoyé par Hydrocarbures Anticosti.

Le gouvernement a déjà annoncé une évaluation environnementale stratégique (EES) qui porte sur l’ensemble de la filière des hydrocarbures au Québec. L’EES devrait déboucher sur le dépôt d’un projet de loi intégré sur la filière des hydrocarbures dès 2015.

À la fin mai, le gouvernement Couillard a donné son feu vert pour des activités sur l'île d'Anticosti.

Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, avait alors indiqué qu'une quinzaine de sondages seraient effectués conformément à l'entente conclue par l'ancien gouvernement péquiste avec les partenaires.

Le consortium a rappelé qu’il respectera et la sécurité de la communauté.

Exploration sur l'Île d'Anticosti.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Exploration sur l'Île d'Anticosti.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec