•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'oléoduc Northern Gateway franchira une autre étape aujourd'hui

La Presse canadienne

Le gouvernement fédéral annoncera sa décision concernant le projet Northern Gateway après la fermeture des marchés.

Les conservateurs de Stephen Harper se sont eux-mêmes donné jusqu'au 17 juin pour approuver ou rejeter le projet de construction de l'oléoduc de 1200 kilomètres visant à relier les exploitations de sables bitumineux de l'Alberta à un port sur la côte de la Colombie-Britannique.

Le projet de sept milliards de dollars  pourrait ajouter environ 300 milliards de dollars au produit intérieur brut sur une période de 30 ans. Le ministre des Ressources naturelles, Greg Rickford, a laissé entendre que la réponse d'Ottawa serait positive.

Plusieurs Premières Nations et groupes environnementaux britanno-colombiens s'opposent toutefois au pipeline; ils menacent d'attaquer le projet devant les tribunaux  s'il reçoit l'aval du fédéral.

La première ministre de la Colombie-Britannique, Christy Clark, affirme pour sa part que Northern Gateway ne respecte toujours pas les cinq conditions que son gouvernement a établies pour lui accorder son approbation.

Au cours de la période de questions à Ottawa lundi, les néo-démocrates et les libéraux ont exhorté les conservateurs à rejeter l'oléoduc en raison de l'opposition des communautés autochtones et des inquiétudes qu'il soulève sur le plan environnemental.

Or noir à vendre. Consultez notre dossier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Économie