•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vancouver : la commission scolaire adopte sa politique transgenre

Opposants et partisans de la politique qui appuie les élèves transgenres dans les écoles de la commission scolaire de Vancouver (VSB) se sont rendus à la réunion des commissaires, lundi soir.

Opposants et partisans de la politique qui appuie les élèves transgenres dans les écoles de la commission scolaire de Vancouver (VSB) se sont rendus à la réunion des commissaires, lundi soir.

Photo : Fanny Bédard/ICI Radio-Canada

Fanny Bédard
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Tous les commissaires de la commission scolaire de Vancouver (VSB), sauf Ken Denike et Sophia Woo, ont voté lundi soir pour la politique appuyant les élèves transgenres.

La politique a pour objectif d'« établir et maintenir un environnement de travail et d'apprentissage sécuritaire, inclusif, équitable et accueillant pour tous », est-il écrit dans le document de l'organisme.

La présidente de la commission solaire, Patti Bacchus, affirme qu'il s'agit d'une avancée nécessaire. « Nous avons entendu des histoires de la part de familles sur l'importance pour leurs enfants d'être appuyés. Nous avons entendu des jeunes qui n'ont pas été appuyés dans leurs expériences et pour qui ça a été difficile », a-t-elle dit.

« Je pense qu'ils vont voir aussi avec le temps qu'il y a de très bonnes raisons pour faire cela. »

— Une citation de  Morgane Oger, secrétaire de l'Alliance transgenre de la C.-B.

De son côté, la représentante de la Coallition pour des écoles sécuritaires en Colombie-Britannique et secrétaire de l'Alliance transgenre de la province, Morgane Oger, se réjouit de l'adoption de la politique. « On a réussi à apprendre aux adultes à vivre avec des gens de différentes couleurs, respecter différentes cultures, accepter les Autochtones comme des êtres humains, disons horriblement, et accepter les homosexuels. Accepter les personnes transgenres, c'est la même chose », lance-t-elle.

Les toilettes de l'Université de l'Alberta ont été transformées pour être accessibles aux personnes handicapées et à tous les sexes sans disctinction
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les toilettes de l'Université de l'Alberta ont été transformées pour être accessibles aux personnes handicapées et à tous les sexes sans disctinction

Photo : Radio-Canada

Une politique controversée

La semaine dernière, deux commissaires scolaires du parti politique Non Partisan Association (NPA) ont été expulsés du caucus du parti, après une conférence de presse demandant de repousser l'adoption de la politique.

Ken Denike et Sophia Woo faisaient valoir que des agents immobiliers les avaient contactés pour partager leurs inquiétudes au sujet de la politique. Ils ont affirmé que les agents craignaient une baisse du nombre d'inscriptions d'élèves étrangers dans les écoles publiques de Vancouver, ce qui ferait baisser, selon eux, le prix des maisons dans l'ouest de la ville.

Pas un cas unique

L'étudiante au doctorat en sociologie de l'Université de la Colombie-Britannique (UBC) Hélène Forhard- Dourlent soutient que d'autres commissions scolaires en Amérique du Nord ont adopté des politiques similaires, notamment celles d'Edmonton et de Toronto. 

« Ça crée des espaces plus positifs pour les jeunes qui sont dans cette situation-là et pour les autres élèves qui sont hétérosexuels ou qui ne se posent pas de question sur leur identité de genre parce que ça crée des espaces plus ouverts de manière générale. »

— Une citation de  Hélène Forhard-Dourlent, doctorante en sociologie à l'UBC

« Ça permet de créer des environnements scolaires où les élèves savent qu'ils peuvent être eux-mêmes, savent qu'ils ont de l'espace pour explorer leur personnalité, leur orientation sexuelle, leur identité de genre », a-t-elle expliqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...