•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Mannschaft à un autre niveau

Cristiano Ronaldo encaisse la défaite.

Cristiano Ronaldo encaisse la défaite.

Photo : Getty Images / Phil Walter

Radio-Canada

Le duel attendu entre les deux grandes puissances du groupe de la mort a tourné rapidement à l'avantage de l'Allemagne, qui a dominé de bout en bout la sélection portugaise.

Un texte d'Olivier Paradis-LemieuxTwitterCourriel

La Mannschaft l'a emporté 4-0 à l'Arena Fonte Nova de Salvador, lundi, aidé notamment par une formidable performance de trois buts de Thomas Müller. 

Dès la 11e minute, l'Allemagne se fait offrir un tir de pénalité sur une faute de Joao Peirera.

Seul entre Mario Götze et le filet, Peirera projette l'Allemand au sol. Le verdict est immédiat : carton jaune et tir de pénalité.

Thomas Müller est choisi pour prendre le tir et, de l'intérieur du pied, il trouve le petit filet. Le gardien portugais Rui Patricio avait choisi le bon côté, mais la touche de Müller était imparable.

Puis, à la 32e minute, Mats Hummels double l'avance allemande sur un coup de pied de coin au grand plaisir de la chancelière Angela Merkel, venue assister à la rencontre.

La frustration monte dans le camp portugais et une altercation entre Müller et Pepe se termine par un carton rouge à ce dernier.

Après avoir repoussé Müller d'une main au visage, le bouillant défenseur portugais renchérit et donne un léger coup de tête à l'Allemand, alors assis au sol. L'arbitre condamne le geste antisportif et le Portugal devra se défendre à 10 pour les 50 dernières minutes de la rencontre.

Les Allemands trouvent le moyen de profiter de leur nouvel avantage avant la fin de la demie. Dans les arrêts de jeu, Müller, encore lui, gagne un ballon dans la surface à la barbe de Bruno Alves. Sa frappe est touchée de la jambe par le gardien Patricio, mais le ballon continue son chemin.

À la 78e minute, Müller complète son triplé. Le tir de Schürrle est stoppé par Patricio, mais le ballon roule dans les pieds de Müller, qui ne rate pas pareille occasion.

C'est déjà un huitième but en deux Coupes du monde pour l'attaquant de 24 ans du Bayern, qui est sorti quelques instants plus tard, sous la clameur des partisans allemands.

« J'ai marqué trois buts, ça n'arrive pas tous les jours, mais c'est vrai que dans les Coupes du monde, ça se passe pas trop mal pour moi jusqu'à présent, a déclaré Müller. On ne sait jamais avant un match ce qui va se produire. Je fais toujours de mon mieux, mais on ne s'attend pas à ce que ça marche si bien. Je ne dis pas que je vais encore marquer trois buts, mais je vais essayer ».

Est-ce que l'appellation de « groupe de la mort » pour le groupe G résistera à l'efficacité allemande? Prochain duel de la Mannschaft samedi, contre le Ghana, alors que le Portugal pourra se reprendre le lendemain, contre les États-Unis.

Ronaldo effacé

Amoindri physiquement en fin de saison européenne, Cristiano Ronaldo se disait à 100 % pour ce match. Le Ballon d'or 2013 a toutefois été bien timide, et avec lui, la contre-attaque portugaise. 

L'expulsion de Pepe n'a certes pas aidé les Portugais à trouver leurs marques. Mais même quand ils jouaient à 11, leurs quelques inspirations n'ont posé aucun problème pour le gardien Manuel Neuer.

Avec un Ronaldo bien pâle, c'est plutôt Nani qui a été le Portugais le plus incisif en attaque. La meilleure occasion est peut-être survenue à la 75e minute. Son tir de loin, vif et bien placé, a toutefois été repoussé par Neuer. Le long retour aurait pu être joué par Éder, mais il a été empêché de le prendre par Höwedes. Une action similaire avait mené au tir de pénalité de Müller en première demie. Cette fois, l'arbitre a gardé son sifflet bien au chaud, soulevant l'ire de Ronaldo qui est presque entré en contact avec l'officiel lors de ses vaines protestations.

Quant à CR7, il a bien tiré un coup franc à la 60e minute, mais le mur allemand s'est dressé.

« L'histoire était déjà terminée au bout des 45 premières minutes, la seconde période n'avait aucun intérêt, a lâché le sélectionneur portugais Paulo Bento. Pourtant, en première mi-temps, il n'y avait pas une telle supériorité des Allemands. Mais dans les occasions, ils ont été plus efficaces. On a fait quelques erreurs et on n'a pas fait la performance qu'on aurait pu faire. »

Ronaldo, lui, a refusé de parler aux journalistes.

À noter :

  • Bento a confirmé après la rencontre que les blessures à l'attaquant Hugo Almeida et au défenseur Fabio Coentrao étaient sérieuses. Ils ont été victimes de blessures musculaires et le sélectionneur portugais ne s'attend pas à ce qu'ils soient disponibles avant la fin de la phase de groupe.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Soccer

Sports