•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

FerroAtlántica à Port-Cartier : déception à Shawinigan

Réaction à Shawinigan

Le dg du CLD Shawinigan Luc Arvisais, le maire de Shawinigan Michel Angers et le dg de la Ville de Shawinigan Gaétan Béchard

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le maire de Shawinigan Michel Angers est déçu que l'entreprise espagnole ait opté pour Port-Cartier plutôt que pour sa ville afin d'y installer sa nouvelle usine de silicium.

Le maire a donné un point de presse quelques heures après l'annonce officielle sur la Côte-Nord.

Michel Angers était accompagné du directeur général du Centre local de développement (CLD) Shawinigan, Luc Arvisais, et du directeur général de la Ville de Shawinigan, Gaétan Béchard.

« Tout allait extrêmement bien dans les 18 derniers mois », rapporte le maire Angers. « Nous avons répondu à toutes les exigences de FerroAtlántica, Port-Cartier n'était même pas dans les plans. »

« On a fait tout ce qu'on avait à faire et on a livré tout ce qu'on avait à livrer à FerroAtlantica », réitère Luc Arvisais.« En terme d'études, de bâtiments, de main-d'oeuvre; tout était là. »

Selon le maire, l'entreprise parlait encore d'une annonce imminente à Shawinigan, mais à compter du mois d'avril, « ça a été le silence radio. »

Ni FerroAtlántica, ni le gouvernement n'ont encore expliqué les motifs de la décision aux intervenants de Shawinigan.

« Pendant 18 mois, nous avons mis des projets en veilleuse en espérant toucher le gros lot en obtenant l'usine de silicium », explique Michel Angers. La ville doit maintenant envisager un plan B.

Il s'agit d'une bien mauvaise nouvelle pour Shawinigan, qui espérait accueillir l'usine et ses 300 emplois. Les installations fermées de l'aluminerie de Rio Tinto Alcan étaient disponibles.

Le président du syndicat des employés de l'Usine Shawinigan, Louis Girard-Dallaire, est très déçu.

« La Mauricie a eu plus que son lot de malheurs, on aurait été dus pour une belle annonce, mais ce ne sera malheureusement pas le cas », se désole-t-il.

Le premier ministre Philippe Couillard a annoncé lundi que l'usine de silicium métal de l'entreprise espagnole FerroAtlántica s'installera à Port-Cartier, sur la Côte-Nord.

Le site de Port-Cartier a été choisi à cause des infrastructures existantes, la proximité d'un port et des ressources forestières.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !