•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Obama se moque de ceux qui nient le réchauffement climatique

Le président américain Barack Obama s'adresse à de nouveaux diplômés de l'université de la Californie à Irvine.

Le président américain Barack Obama s'adresse à de nouveaux diplômés de l'université de la Californie à Irvine.

Photo : AP/Bruce Chambers

Associated Press

Nier l'existence des changements climatiques, c'est un peu comme dire que la Lune est faite en fromage, a déclaré samedi le président des États-Unis, en lançant un appel à l'action contre le réchauffement aux nouveaux diplômés de l'université de la Californie à Irvine.

Barack Obama a fait cette déclaration devant quelque 8000 diplômés rassemblés au stade de baseball des Angels de Los Angeles, à Anaheim. Il a également affirmé que le Congrès à Washington était rempli de gens « qui rejettent obstinément et automatiquement les preuves scientifiques » et qui disent que les changements climatiques sont un canular ou une mode.

Le président a souligné que d'autres préféraient esquiver la question.

« Ils disent : "Écoutez, je ne suis pas un scientifique". Et je vais vous dire ce que cela signifie. Cela veut dire : "Je sais que les changements climatiques se produisent vraiment, mais si je l'admets, je vais me faire chasser de la ville par une frange radicale qui pense que la science du climat est un complot libéral" », a-t-il affirmé.

Barack Obama a prononcé ce discours deux semaines après avoir annoncé un plan contesté qui vise à réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre des centrales thermiques.

M. Obama a affirmé que le système politique était consumé par les « petites choses », mais que les Américains devraient être déterminés à faire de « grandes choses » comme s'attaquer au réchauffement climatique, malgré l'opposition du Congrès.

« Il y aura un statu quo obstiné et des gens déterminés à entraver vos efforts de changement. Il y aura des gens qui diront que vous ne pouvez rien faire. Il y aura des gens qui diront que vous ne devriez pas perdre votre temps à essayer. J'en ai fait l'expérience moi-même », a dit M. Obama.

« Il est assez rare de rencontrer quelqu'un qui dit que le problème que vous tentez de résoudre n'existe pas. Quand le président Kennedy nous a lancés dans la course vers la Lune, beaucoup de gens pensaient sérieusement que ça n'en valait pas la peine », a-t-il rappelé.

« Mais personne n'ignorait la science. Je ne me rappelle pas que quelqu'un ait dit que la Lune n'existait pas ou qu'elle était faite en fromage », a lancé M. Obama.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

International