•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La nouvelle politique transgenre pour les écoles de Vancouver suscite le débat

Les toilettes de l'Université de l'Alberta ont été transformées pour être accessibles aux personnes handicapées et à tous les sexes sans disctinction

Les toilettes de l'Université de l'Alberta ont été transformées pour être accessibles aux personnes handicapées et à tous les sexes sans disctinction

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Commission scolaire de Vancouver (VSB) doit décider lundi soir si elle adoptera une nouvelle politique pour les élèves transgenres.

Cette nouvelle politique permettra aux élèves d'être appelés par le nom et les pronoms qui correspondent le mieux à leur propre identité sexuelle. Elle leur permettra également de choisir les toilettes pour filles ou pour garçons.

Le tout a suscité de vives discussions. Ceux qui appuient la modification affirment que la nouvelle politique engendrera un dialogue nécessaire sur la question et permettra de combattre la discrimination à laquelle font face les élèves transgenres.

Ceux qui sont contre, dont certains de confession chrétienne ou d'origine chinoise, affirment que la nouvelle politique est contraire à leurs valeurs traditionnelles. D'autres soutiennent qu'il s'agit d'une question médicale qui ne devrait pas faire l'objet d'une politique scolaire.

La période de consultations publiques est désormais terminée et la décision repose désormais entre les mains des conseillers du VSB.

La commission scolaire de Vancouver va modifier sa politique pour mieux répondre aux besoins des élèves transgenres. Certains conseillers scolaires s’inquiètent de l’impact de cette décision sur les inscriptions d’élèves internationaux. Hélène Frohard-Dourlent, doctorante en sociologie à UBC, s’intéresse à ce dossier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...