•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un témoignage de résilience

Le reportage de Jean-Philippe Nadeau
Radio-Canada

Marie-Sol St-Onge, cette artiste qui a dû subir l'amputation des quatre membres, a donné une conférence devant les membres de l'Ordre des technologistes médicaux du Québec.

En d'autres mots, elle s'est adressée à ceux qui lui ont sauvé la vie.

Les technologistes médicaux sont en quelque sorte des techniciens de laboratoire. Ce sont eux qui font les analyses et qui transmettent les résultats aux médecins.

« Sans ces gens-là, on aurait peut-être eu des analyses tardives... et je ne serais peut-être pas là aujourd'hui. »

Sur un ton teinté d'autodérision, Marie-Sol St-Onge a parlé de son cheminement avant et après la bactérie mangeuse de chair qui a chamboulé sa vie en mars 2012.

Aujourd'hui, elle ne regarde plus en arrière.

Pour les technologistes médicaux, ce témoignage d'espoir de la survivante est un symbole de réussite.

« Je pense que c'est un beau cadeau que Marie-Sol nous a fait aujourd'hui », a dit la présidente de l'Ordre des technologistes médicaux du Québec Nathalie Rodrigue.

Mauricie et Centre du Québec

Société