•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le négationniste Jim Keegstra meurt à 80 ans

L'ancien enseignant et négationniste albertain Jim Keegstra est pris en photo durant son procès pour incitation à la haine envers un groupe identifiable en 1985.

L'ancien enseignant et négationniste albertain Jim Keegstra est pris en photo durant son procès pour incitation à la haine envers un groupe identifiable en 1985.

Photo : La Presse canadienne / Dave Buston

La Presse canadienne
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un négationniste bien connu au Canada, James Keegstra, est mort le 2 juin dernier en Alberta à l'âge de 80 ans.

Cet ancien enseignant d'une école secondaire d'Eckville, à environ 150 kilomètres au nord de Calgary, avait été averti par des dirigeants de son district scolaire, en 1981, de cesser d'affirmer devant ses élèves que les Juifs avaient créé l'Holocauste de toutes pièces pour attirer la sympathie.

L'année suivante, James Keegstra a été congédié et en 1984, il a été accusé en vertu du Code criminel d'avoir fomenté la haine envers un groupe identifiable.

En parlant des Juifs, il aurait utilisé devant ses étudiants des mots tels « révolutionnaires », « traîtres », « manipulateurs » et « trompeurs ». Il aurait dit à ses étudiants qu'ils devaient croire en la véracité de son enseignement à moins d'être capables de prouver le contraire.

En 1985, James Keegstra a été reconnu coupable, mais le verdict a été renversé par la Cour d'appel de l'Alberta avant d'être rétabli en 1990 par la Cour suprême du Canada.

Lors d'un nouveau procès, un jury a reconnu James Keegstra coupable, et il a été condamné à une amende de 3000 $.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !