•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De multiples lacunes à la Villa des Sables

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Villa des Sables

La Villa des Sables

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

EXCLUSIF - L'Agence régionale de la santé vient de produire un rapport accablant contre la direction de la Villa des Sables dans l'arrondissement de Jonquière.

Dans ce rapport, obtenu en exclusivité par Radio-Canada, l'Agence révèle que la résidence pour personnes âgées a de multiples lacunes, notamment au chapitre de la sécurité.

La commissaire aux plaintes de l'Agence de la santé émet cinq recommandations. Trois d'entre elles visent spécifiquement le propriétaire de la Villa des Sables, Cajetan Bouchard, pour son attitude irrespectueuse à l'égard des résidents.

M. Bouchard possède quatre résidences pour personnes âgées, dont la Villa des Sables où habitent plus de 200 personnes.

Certains résidents se sont plaints du ton employé par le propriétaire pour leur parler. L'Agence de la santé lui reproche d'avoir menacé un résident d'expulsion justement parce qu'il avait porté plainte.

Cajetan BouchardAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le propriétaire de la Villa des Sables, Cajetan Bouchard.

Selon le rapport, si un résident déclenche la cloche d'urgence après 16 h, il risque de ne pas recevoir d'aide. Le personnel serait aussi insuffisant la nuit, et le menu serait déficient en légumes. Toujours selon l'Agence de la santé, il y aurait aussi des erreurs régulières dans l'administration des médicaments.

Le propriétaire se défend

Cajetan Bouchard trouve que les normes imposées sont trop lourdes, notamment celle exigeant plus de légumes dans les assiettes. Il nie avoir été irrespectueux envers les personnes âgées.

De son côté, la directrice générale de la Villa admet que des correctifs doivent être apportés. Elle prend les recommandations de l'Agence très au sérieux.

L'Association des retraités est choquée

L'Association québécoise des retraités est scandalisée, tant à Saguenay qu'à Montréal. Le président, Louis Plamondon, affirme que l'affaire soulève beaucoup de questions.

Comment ça se fait qu'on accorde des certifications à ces gens-là? Il a un profil de dangerosité ce personnage.

 Louis Plamondon

La commissaire aux plaintes de l'Agence de la santé réclame un plan d'action écrit d'ici la fin du mois. Le porte-parole de l'organisation, Éric Émond, affirme que « le pouvoir de l'Agence est de s'assurer que tout est fait dans les règles et que les recommandations sont suivies ». Il explique que ce type de dossier peut mener à une révocation de la certification.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !