•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Personnes handicapées : appel au civisme

La santé du lac Winnipeg, parfois aux prises avec une prolifération d'algues bleues en été, parviendra-t-elle à retenir l'attention des électeurs et des partis politiques au cours de la campagne?

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Atteinte de sclérose en plaques depuis son enfance, Marie-Josée Dubé de Gaspé réclame le respect des espaces de stationnement réservés aux personnes handicapées.

Elle constate qu'à Gaspé, trop fréquemment, des automobilistes se stationnent dans les espaces réservés aux personnes handicapées.

Tout cela lui cause bien des désagréments. « Je viens, raconte-t-elle, prendre un café, il n'y a qu'un seul stationnement. Il y a quelqu'un stationné dans l'espace pour handicapé. Je vais stationner mon véhicule, je débarque mon déambulatoire, il y a une autre voiture près de mon véhicule. Je ne peux même pas ouvrir les portes. »

Selon la Loi sur les aires de stationnement réservées aux personnes handicapées physiques, un contrevenant pourrait devoir payer une amende variant entre 100 $ et 5000$.

Depuis 1998, la Société de l'assurance automobile du Québec délivre une vignette mobile qui peut être utilisée par toutes personnes handicapés conductrices ou passagères.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec

Réflexion