•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Exclusif
  • Décibels illimités au parc Jean-Drapeau : Saint-Lambert furieuse

    Osheaga 2013

    Osheaga 2013

    Photo : Patrick Beaudry | Osheaga

    Radio-Canada

    Saint-Lambert envisage de mettre en demeure l'arrondissement de Ville-Marie pour limiter le volume des festivals et concerts de l'été au parc Jean-Drapeau. Cette année, l'arrondissement ne fixe plus de limites de bruit pour les événements sur l'île.

    Un reportage de Thomas GerbetTwitterCourriel

    Les élus de Saint-Lambert ont demandé à l'arrondissement de Ville-Marie de faire passer de 60 décibels à 50 la pression acoustique autorisée aux limites des terrains de ses résidents. Aucune réponse officielle n'a été donnée et les élus de l'arrondissement ont plutôt voté à l'unanimité pour ne plus fixer de limite de bruit.

    « C'est irrespectueux, c'est un manque de civisme de leur part », se plaint le conseiller municipal de Saint-Lambert, David Bowles. Il ne demande pas que les spectacles soient annulés, mais plutôt que le volume soit baissé « à un niveau acceptable » : « Les gens de Saint-Lambert ne demandent pas qu'on annule les spectacles. On comprend que c'est une activité culturelle et économique importante ».

    Heavy Montreal, c'est du heavy metal et du death metal toute la journée. On entend ça chez nous, les fenêtres fermées. On entend ce que dit le chanteur et on entend ce que la foule lui répond

    David Bowles, conseiller municipal de Saint-Lambert

    En 2013, des techniciens de l'arrondissement Ville-Marie ont mesuré des niveaux sonores moyens entre 55 et 57 décibels à Saint-Lambert. Cette année, la Ville de la Rive-Sud a décidé de prendre ses propres mesures. « Ça va être quelque chose de plus objectif », croit Louise Lamothe, la résidente de Saint-Lambert qui accueille maintenant sur son toit le sonomètre de la municipalité.

    Ça devient fatigant à la longue, ça fait boum boum. On ne peut même plus se parler. On entend toujours les basses ou les résonances. Et tout d'un coup, c'est très très fort.

    Louise Lamothe, résidente de Saint-Lambert

    « Ils ont le droit d'utiliser la procédure qu'ils veulent », a réagi le maire Denis Coderre à l'éventualité d'une mise en demeure de Saint-Lambert. « Il y a toujours des vérifications et un travail concernant le bruit. Il y a une réalité d'événements au niveau du parc Jean-Drapeau ». 

    Il s'agit d'une demande unanime des membres du conseil d'arrondissement pour éviter de nuire à la venue d'artistes majeurs à Montréal

    Anik De Repentigny, chargée de communication de l'Arrondissement Ville-Marie

    Richard Bergeron et Projet Montréal qui ont voté en faveur de l'ordonnance n'ont pas souhaité s'exprimer sur le sujet.

    L'ordonnance relative à la tenue des événements au parc Jean-Drapeau pour l'année 2014, votée à l'unanimité le 7 mai par les élus de l'arrondissement Ville-Marie, stipule que « le bruit d'appareils sonores diffusant à l'extérieur est exceptionnellement permis sur les sites (...) entre 7 h et 23 h ».

    En 2013, cette ordonnance contenait des points supplémentaires limitant la pression acoustique de certains événements. Par exemple, le niveau de pression acoustique maximal des festivals Osheaga et Heavy Montreal était de « 60 dBA mesuré aux limites de propriété du plaignant ».

    Société