•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cancer du sein : la Virée rose prend la route

Cancer du sein

Cancer du sein

Photo : iStock

Radio-Canada

La Fondation du cancer du sein du Québec entame une tournée de 120 villes de la province afin d'inciter les femmes à prendre soin de la santé de leurs seins. La Virée rose fournira aux femmes toutes les informations qu'elles doivent connaître et les encouragera à être attentives aux changements qui peuvent survenir à leurs seins.

Entre juin et octobre, le véhicule motorisé rose de la fondation ira à la rencontre des Québécoises pour répondre à leurs questions et à leurs inquiétudes, mais aussi pour les aider à démystifier les trois pratiques de santé du sein, le tout, dans un environnement ludique et interactif.

Une femme sur neuf risque de recevoir un diagnostic de cancer du sein au cours de sa vie. Au Québec, 6000 nouvelles femmes en seront affectées cette année seulement. C'est pourquoi la campagne insiste sur ce point : un cancer détecté tôt permet de mettre toutes les chances de son côté.

« Il y a de la documentation et des gens pour répondre aux questions et pour expliquer quels sont les symptômes qui peuvent sonner l'alarme pour un cancer du sein », explique la PDG de la Fondation, Francine Cléroux.

On ne parle donc plus d'auto-examen des seins, jugé trop complexe, mais d'une inspection régulière permettant de remarquer tout changement : bosses, couleur de peau, inversion du mamelon. On estime que près de 80 % des femmes n'inspectent pas leurs seins soit parce qu'elles ont peur, par manque de connaissances ou encore parce qu'elles sont convaincues qu'elles n'en sont pas capables, poursuit Mme Cléroux.

Pourtant, c'est particulièrement important pour les jeunes femmes même si elles sont moins à risque. « Elles n'ont pas accès à des mammographies régulières », indique le docteur Jean Latreille de la Direction québécoise du cancer. Il ajoute que toutes les femmes peuvent bénéficier d'une détection précoce, qui augmente les chances de survie.

Les cas de cancer du sein représentent 29 % des cancers diagnostiqués chez les 20 à 49 ans. Il s'agit de la première cause de décès pour ce groupe d'âge, et ce, même si la maladie touche principalement les femmes de 50 à 69 ans.

Le taux de survie a augmenté de 42 % depuis 1986. Il était de 88 % en 2008. Une femme sur neuf aura un cancer dans sa vie, une sur 30 en mourra.

Vous pouvez suivre l'itinéraire de la Virée rose ici (Nouvelle fenêtre).

D'après des informations de Francine Plourde

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Santé