•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gaz de schiste : le BAPE de retour à Bécancour

Un puit de gaz de schiste de Leclercville.

Photo : Pascal Poinlane

Radio-Canada

La deuxième partie de l'audience publique sur les enjeux liés à l'exploration et à l'exploitation du gaz de schiste de la formation d'Utica, dans les Basses-terres du Saint-Laurent, se poursuit mardi à Bécancour.

La Commission d'enquête du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) entendra les citoyens à compter de 19 h à l'Église multifonctionnelle de Bécancour.

Les audiences reprendront mercredi à 13 h. La MRC de Nicolet-Yamaska et la Ville de Bécancour prendront notamment la parole pour présenter un mémoire.

Cette deuxième partie des audiences est consacrée exclusivement à l'opinion du public et à l'audition des personnes, organismes ou groupes désireux de donner leur avis.

L'ex-gouvernement Marois avait donné au BAPE, en février dernier, le mandat de mener cette consultation publique sur le dossier du gaz de schiste.

En mai dernier, le gouvernement libéral de Philippe Couillard a annoncé qu'il voulait inclure les gaz de schiste dans une nouvelle évaluation environnementale stratégique sur les hydrocarbures.

Si l'opposition y voit une tentative de ressusciter cette filière, l'industrie affirme ne pas avoir l'intention de revenir au Québec sans l'appui de la population.

Le débat sur le gaz de schiste

Premier rapport du BAPE

Ce n'est pas la première fois que le BAPE se penche sur la question du gaz de schiste.

En 2011, un premier rapport recommandait notamment un encadrement plus strict de l'industrie du gaz de schiste.

Il suggérait alors de procéder à une évaluation environnementale stratégique afin de répondre à certaines questions dont les réponses étaient « partielles ou inexistantes ».

Les libéraux avaient alors confié à un comité d'experts le mandat d'effectuer cette évaluation, qui a dans les faits pris la forme d'un moratoire sur l'exploitation du gaz de schiste.

Mauricie et Centre du Québec

Environnement