•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tim Hudak fait une croix sur le train léger d'Ottawa

Une maquette du futur train léger d'Ottawa.

Radio-Canada

Le chef du Parti progressiste-conservateur, Tim Hudak, affirme que la Ville d'Ottawa devra oublier un éventuel prolongement du train léger, s'il est élu le 12 juin.

Son parti n'a pas l'intention de financer la deuxième phase de construction, qui prévoit notamment un prolongement vers l'est de la ville, dans le secteur d'Orléans.

La deuxième phase du train léger nécessiterait un investissement de près de trois milliards de dollars. Le maire souhaite obtenir un milliard du gouvernement provincial, et autant d'argent du gouvernement fédéral. La Ville paierait elle-même le milliard restant.

Tim Hudak a fait cette déclaration aujourd'hui, contredisant certains de ses candidats. Il affirme que la province n'a tout simplement pas les moyens de financer le projet d'expansion.

Il ajoute par contre qu'un gouvernement progressiste-conservateur honorera les engagements du gouvernement pour la première phase, qui comprend entre autres la construction d'un tunnel au centre-ville.

La déclaration fait réagir

Cette déclaration de Tim Hudak a fait bondir le maire d'Ottawa, Jim Watson. Celui-ci affirme que la décision est « injuste ».

C'est deux milliards pour le métro à Toronto, mais c'est zéro pour Ottawa.

Jim Watson, maire d'Ottawa

La chef du Parti libéral, Kathleen Wynne, s'est quant à elle formellement engagée à financer une partie du prolongement du train léger, si elle est élue. La mesure était brièvement mentionnée dans le dernier budget libéral et dans le programme électoral du parti, mais Kathleen Wynne a promis de faire de cette annonce une priorité.

Elle affirme qu'au chapitre du transport en commun, les seuls projets que Tim Hudak est prêt à appuyer se situent à Toronto.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique provinciale