•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bataille du Saint-Laurent : un des principaux acteurs s'éteint

Sous-marin sur le SAint-Laurent (reconstitution)

Sous-marin sur le SAint-Laurent (reconstitution)

Radio-Canada

Responsable de nombreux torpillages lors de la bataille du Saint-Laurent, l'Allemand Paul Hartwig est mort en mars dernier à l'âge vénérable de 98 ans.

Capitaine du sous-marin allemand U-517, Paul Hartwig a semé la terreur à l'été 1942 dans le golfe du Saint-Laurent. Son U-Boat a littéralement amené la guerre aux portes du Canada.

Le commandant Hartwig a seulement 27 ans et c'est sa première mission. Il doit torpiller tous les convois qui quittent l'Amérique pour ravitailler l'Angleterre. En trois semaines seulement, le U-517 coule neuf navires et fait 50 morts ainsi que des centaines de naufragés.

Pendant plusieurs mois le U-517 sème la terreur le long des côtes gaspésiennes.

Le directeur du musée naval de Québec, André Kirouac, confirme que Hartwig a fortement marqué l'imaginaire, les réflexions et les rumeurs qui avaient cour en Gaspésie sur la présence des Allemands dans le golfe. « Et c'était dû à Hartwig et à ses succès », explique André Kirouac.

Des centaines de Gaspésiens seront témoins des ravages du U-517 commandé par Hartwig. Cinq des neuf navires coulés par Hartwig naviguaient près des côtes de Forillon, précise André Kirouac du musée naval. « On a des extraits d'entrevues avec Hartwig où il nous dit qu'il s'approche des côtes, voit les lumières des maisons, la fumée qui s'échappe des cheminées », ajoute M. Kirouac.

Plus de 40 ans plus tard, le commandant Hartwig se souviendra notamment d'un face à face avec un petit bateau de pêche, au large de Cap-des-Rosiers. « L'équipage était sur le pont, a raconté alors Paul Hartwig, les armes et les hommes étaient prêts, mais j'ai pensé que ce n'était pas une bonne chose de couler un bateau de pêcheurs. J'ai arrêté les opérations et je les ai laissés partir, j'étais convaincu que c'était la bonne chose à faire, après tout, nous n'aurions pas gagné la guerre en coulant un bateau de pêcheurs. »
Les pêcheurs sur le bateau n'ont rien oublié. Ils ont eu la peur de leur vie.

La majorité des bateaux coulés par Hartwig sont des navires marchands.

En entrevue dans le cadre de l'émission Contrechamps en 1984, Paul Hartwig soulignera qu'il ne se battait pas pour des distinctions. « Nous avons seulement fait notre travail, on avait la foi pour défendre notre pays que l'on avait quitté, c'est ce que les Canadiens ont fait aussi », a commenté le soldat.

Sur le chemin du retour, le U-517 fut à son tour coulé au large de l'Irlande.

Après la guerre, Hartwig rejoint le Bundesmarine. Il deviendra vice-amiral. Dans les années 1970, il sera nommé responsable de la flotte de l'Allemagne de l'Ouest et, de ce fait, sera un allié du Canada et des États-Unis dans la lutte contre le communisme.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec

Histoire