•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La NSA intercepte des millions de photos du web

Logo de la NSA

Logo de la NSA

Photo : La Presse canadienne / Patrick Semansky

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le New York Times a révélé dimanche que l'agence américaine de sécurité NSA recueille de milliers de photos de personnes tous les jours, dans le but de les utiliser dans ses programmes de reconnaissance faciale.

Le quotidien cite des documents secrets datant de 2011 obtenus avec l'aide d'Edward Snowden, un ancien consultant de la NSA, qui a également divulgué la portée tentaculaire des programmes de surveillance des États-Unis.

Ces nouvelles révélations démontrent qu'au cours des quatre dernières années, la NSA a accès à des techniques de reconnaissance faciale de plus en plus sophistiquées et fiables.

L'agence utilise notamment un nouveau logiciel qui permet de récupérer des photos et des images provenant de courriels, de textos, des réseaux sociaux et vidéoconférences.

Le nombre de personnes touchées par cette interception massive de photos n'est pas connu. Mais, selon les documents, la NSA intercepterait « des millions d'images par jour » et les conserverait dans des banques d'information.

La NSA n'a pas voulu confirmer si elle interceptait de photos sur Facebook et les autres médiaux sociaux ou si elle avait accès à toutes les photos de passeport des Américains.

Nouvelle génération d'identification

Ainsi, l'agence peut profiter de nombreuses avancées technologiques pour repérer ses cibles en « exploitant numériquement les indices qu'une cible laisse derrière elle, dans ses activités courantes sur Internet, afin de recueillir des informations biographiques et biométriques ». La reconnaissance faciale est devenue aussi importante que les empreintes digitales pour les enquêtes du gouvernement, indiquent les documents.

Selon le journal, les lois sur la défense de la vie privée aux États-Unis n'assurent pas de protection en matière de reconnaissance faciale. La NSA aurait toutefois besoin d'une approbation de la cour pour ensuite utiliser ces photos.

La NSA a été ébranlée par les révélations d'Edward Snowden, qui a mis en lumière les vastes programmes de surveillance visant les données téléphoniques de millions de personnes aux États-Unis. Depuis juin 2013, il distribue aux médias des informations compromettantes sur la NSA, son ancien employeur à qui il a subtilisé de nombreux documents.

Ces lanceurs d'alerte, traîtres ou héros?
Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !