•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'AMT en quête d'espace pour les autobus de la Rive-Sud

Radio-Canada

Maintenant que l'option des autobus sur le futur nouveau pont Champlain est privilégiée par Québec, au moins jusqu'en 2020-2021, la pression s'accentue sur l'Agence métropolitaine de transport (AMT) pour qu'elle ouvre de nouveaux espaces au centre-ville de Montréal pour les autobus de la Rive-Sud.

Un texte de Thomas GerbetTwitterCourriel

À l'heure de pointe du matin, comme à celle du soir, des dizaines d'autobus stationnent le long des trottoirs, autour du terminus Bonaventure, qui est saturé depuis l'été 2010. L'AMT a décrété un moratoire sur tout ajout de service en provenance de la Rive-Sud pour ne pas exacerber la situation.

Depuis quatre ans, rien n'a changé. Pourtant, la pression est forte pour accueillir encore plus de passagers d'autobus sur le pont, par rapport aux 21 000 actuels. Certains voyagent déjà debout depuis Chambly ou Saint-Jean-sur-Richelieu.

Plusieurs projets

L'AMT explique être en discussion avec le propriétaire d'un grand stationnement situé à proximité du terminus Bonaventure pour le transformer en arrêt complémentaire. Les autobus qui stationnent le long des trottoirs y seraient déplacés. Mais une fois ce transfert effectué, il ne resterait que quelques places disponibles pour envisager l'ajout de nouvelles lignes. 

Il faudrait donc un troisième espace, un vrai terminus supplémentaire. Aucun endroit n'est officiellement identifié. Au ministère des Transports, un scénario existe, selon nos informations. Il fait déjà partie du plan d'urgence envisagé en cas de fermeture complète du pont Champlain : celui d'utiliser l'ancienne gare d'autocars de l'îlot voyageur, près de Berri-UQAM. L'espace est vide et inutilisé. Mais suffira-t-il à la demande?

Autocars à deux étages

Pour contourner le moratoire sur l'ajout de nouvelles lignes, plusieurs organismes de transports de la Rive-Sud se tournent vers l'achat d'autocars à deux étages. Ils permettent de transporter 90 passagers au lieu de 60. Certains circulent depuis 2013 sur les lignes de Saint-Jean-sur-Richelieu. Le CIT Chambly-Richelieu-Carignan prévoit mener le même genre de tests fin 2014 ou début 2015.

L'exemple de New York

Le Réseau de transport de Longueuil a étudié les liens par autobus entre le New Jersey et New York, qui peuvent être comparés à ceux entre la Rive-Sud et Montréal. La voie réservée de l'Exclusive Bus Lane (Nouvelle fenêtre), dans le Lincoln Tunnel, permet le transport de 16 000 passagers et le passage de 700 autobus à l'heure de pointe du matin. Les autobus aboutissent au Port Authority Bus Terminal de Manhattan, qui dispose de 223 quais. Le terminus du centre-ville de Montréal en a 21.

Vers un futur pont Champlain

Société