•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

SpaceX dévoile son vaisseau pour transporter des astronautes à la SSI

Le PDG de SpaceX, Elon Musk, lors du dévoilement du vaisseau Dragon V2, près de Los Angeles, en Californie, le 29 mai

Le PDG de SpaceX, Elon Musk, lors du dévoilement du vaisseau Dragon V2, près de Los Angeles, en Californie, le 29 mai

Photo : Mario Anzuoni / Reuters

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La société privée SpaceX a présenté jeudi soir en Californie son nouveau vaisseau, le Dragon V2. Celui-ci pourrait transporter à nouveau, d'ici trois ans, des astronautes américains vers la Station spatiale internationale (SSI).

Depuis le dernier vol d'une navette américaine (Nouvelle fenêtre) en juillet 2011 les États-Unis dépendent exclusivement des vaisseaux russes Soyouz pour acheminer des astronautes à la SSI. Ainsi, la NASA doit débourser quelque 70 millions de dollars chaque fois qu'elle veut envoyer un astronaute dans l'espace.

Le nouveau vaisseau, capable de transporter sept astronautes, devrait pouvoir acheminer ses premiers passagers à la station orbitale d'ici 2017, ont indiqué SpaceX et la NASA, son principal client.

Le vaisseau Dragon V2 « représente vraiment un grand saut technologique », a déclaré le PDG et fondateur de SpaceX, le milliardaire Elon Musk, lors d'une présentation-spectacle devant les médias au siège de la société, près de Los Angeles, en Californie.

« Le Dragon V2 pourra se poser partout sur la Terre avec la précision d'un hélicoptère », a indiqué M. Musk. Ce vaisseau n'utilisera pas de parachutes, sauf en cas de dysfonctionnement des rétrofusées. Il pourra être réutilisé rapidement, ce qui permettra d'importantes économies, a expliqué M. Musk.

Le Dragon 1 fut le premier vaisseau privé en 2012 à s'amarrer à la SSI pour y livrer du fret. Le Dragon V2 a une apparence semblable, mais une forme plus élancée.

Le vaisseau de SpaceX figure parmi plusieurs vaisseaux construits par des compagnies privées, qui sont dans la course pour l'obtention de contrats de la NASA.

Virgin obtient l'aval des autorités américaines pour le tourisme spatial

Richard Branson présente l'appareil de Virgin Galactic qui ira dans l'espace.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Richard Branson présente l'appareil de Virgin Galactic qui ira dans l'espace.

Photo : AP Photo/Reed Saxon

Par ailleurs, l'Agence fédérale américaine de l'aviation (FAA) donne le feu vert à la compagnie de tourisme spatial Virgin Galactic, fondée par le milliardaire Richard Branson, pour transporter des passagers dans l'espace.

L'accord signé par les deux parties décrit comment les vols spatiaux pourront cohabiter avec le trafic aérien habituel.

« Notre équipe travaille d'arrache-pied pour entreprendre des vols spatiaux abordables et réguliers depuis [la base] Spaceport America, et cet accord nous rapproche un peu plus de cet objectif », a déclaré le PDG de Virgin Galactic, George Whitesides.

Six cents personnes se sont déjà procuré un billet au coût de 250 000 $US.

Les premiers vols sont prévus d'ici la fin de l'année. Ils seront lancés depuis la base américaine de Virgin Galactic au Nouveau-Mexique.

Avec les informations de Agence France-Presse, Associated Press, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !