•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec déposera son budget le 4 juin

Chargement de l’image

Carlos Leitao, ministre québécois des Finances

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministre des Finances, Carlos Leitao, déposera le budget 2014-2015 le 4 juin prochain, à 16 h, à l'Assemblée nationale.

« Ce budget de transition permettra de concrétiser les engagements que nous avons pris envers les citoyens du Québec. Les mesures qu'il contiendra permettront plus spécifiquement de redresser les finances publiques et de relancer l'économie », a déclaré le ministre Leitao dans un communiqué.

Le président du Conseil du Trésor, Martin Coiteux, déposera le même jour le budget des dépenses. Il a indiqué qu'« il nous faut agir avec rigueur et responsabilité dans la gestion de nos finances publiques, c'est ce à quoi s'attendent les Québécois ».

Le gouvernement de Philippe Couillard, aux prises avec une impasse budgétaire de 3,7 milliards de dollars à résorber, envisage d'importantes compressions de dépenses dans les ministères. Il se donne comme priorité de rétablir l'équilibre budgétaire en 2015-2016.

Lors d'une mêlée de presse dans les corridors de l'Assemblée nationale, Carlos Leitao n'a pas caché qu'il espère pouvoir consulter le rapport du vérificateur général avant de déposer son budget.

« Ça ne changerait pas notre budget, mais ça pourrait changer notre discours, dépendamment du résultat », a-t-il expliqué, en précisant ne pas vouloir « brusquer » le vérificateur général. « Ce qu'on veut vraiment avoir de son rapport, c'est qu'il nous valide les chiffres des dépenses, parce que du côté des revenus, ça avait été fait en février ».

Le premier ministre Couillard a réitéré que ses ministres procédaient à l'évaluation de tous les projets du gouvernement à sa sortie du caucus. « Vous avez vu au cours des derniers jours, il y a plusieurs projets dont on discute dans l'opinion publique, a-t-il indiqué. Il ne faut pas se laisser gagner par des urgences imposées de l'extérieur. »

« On veut prendre le temps de bien faire les choses, de bien examiner les projets, notamment les montages financiers », a poursuivi le premier ministre. Il a ajouté que le gouvernement fera attention aux coûts que les projets impliquent pour le trésor québécois et le « rapport entre ce qu'on investit et ce que l'on obtient » de ces projets.

« Il a été question du SLR [système léger sur rail], il a été question de la cimenterie [de Port-Daniel] », a-t-il poursuivi. « Il y a toujours des projets comme ça qui ont été annoncés au cours des derniers mois. On ne dit pas qu'on y tourne le dos, on veut respecter la signature du gouvernement, mais on veut prendre le temps de les analyser en profondeur. »

Lors de l'ouverture de la session parlementaire, le premier ministre Philippe Couillard a préféré toutefois parler de rigueur budgétaire, plutôt que d'austérité

Le ministre Leitao a évoqué l'existence d'un déséquilibre fiscal entre les provinces et le gouvernement fédéral et s'attend ainsi à recevoir de l'aide d'Ottawa pour parvenir à réduire son déficit budgétaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !