•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le glacier Athabasca pourrait disparaître d’ici une génération

Le glacier Athabasca dans les Rocheuses

Le glacier Athabasca dans les Rocheuses

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Radio-Canada

Le glacier le plus visité du continent nord-américain perd plus de cinq mètres de glace par an et pourrait disparaître au bout d'une génération, affirme un responsable du Parc national Jasper en Alberta.

« C'est stupéfiant, » déclare le gestionnaire de la conservation de la nature du parc, John Wilmshurst, en parlant du glacier Athabasca qui s'est déjà retiré de 1,5 km depuis 1890.

Chaque automne, dit-il, son équipe plante des pieux de cinq mètres dans cette calotte qui fait partie du champ de glace Columbia. Elle les replante en été, car la glace a souvent fondu.

Selon Bob Sandford, le président de l'Initiative canadienne de partenariat dans le cadre de la Décennie internationale d'action de l'ONU, le glacier Athabasca couvrait environ 325 kilomètres carrés en 1994.

Aujourd'hui, sa taille est estimée à 220 kilomètres carrés. Il a une profondeur de 300 mètres.

« Même lorsque la neige tombe en abondance, les étés sont assez chauds et les automnes suffisamment prolongés pour que la neige disparaisse et que nous perdions cinq mètres », explique M. Sandford. « Ça vous donne une idée de la rapidité à laquelle changent les choses. »

Un récent rapport de l'organisme américain National Climate Assessment a également constaté l'accélération du rythme de récession des glaciers de l'Ouest canadien.

Avec les informations de La Presse canadienne

Alberta

Changements climatiques