•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Prix du jury à Xavier Dolan, la Palme d'or à Winter sleep

Cannes : Dolan remporte le Prix du jury

Le réalisateur québécois Xavier Dolan a remporté samedi le Prix du jury pour son film Mommy lors du 67e Festival de Cannes, ex aequo avec Jean-Luc Godard, 84 ans, pour Adieu au langage. La Palme d'or est quant à elle allée au long métrage turc Winter sleep.

C'est un Xavier Dolan « très ému » et « éperdu de gratitude » qui est monté sur scène chercher son prix, selon ses propres mots. Il est le troisième Canadien à remporter un tel honneur après Denys Arcand (Jésus de Montréal, 1989) et David Cronenberg (Crash, 1996).

Xavier Dolan livre ses remerciements à Cannes.Xavier Dolan au bord des larmes alors qu'il reçoit son prix. Photo : Eric Gaillard / Reuters

« On fait ce métier pour aimer et pour être aimé en retour. C'est la revanche en quelque sorte de nos amours imaginaires », a-t-il lancé, en référence à son film du même nom.

Il a remercié son trio d'interprètes, Anne Dorval, Suzanne Clément et Antoine Olivier Pilon, et rendu un vibrant hommage à la présidente du jury Jane Campion, et à son film La leçon de piano. « Votre film m'a donné envie d'écrire des films pour des femmes fortes et décidées », a-t-il dit. À la sortie, Mme Campion lui a rendu le compliment en le qualifiant de « génie ». 

Xavier Dolan, 25 ans, s'est aussi adressé à sa génération, encourageant les jeunes à poursuivre leur rêve. « Il n'y a pas de limites à notre ambition à part celles que nous nous donnons et celles que les autres nous donnent. »

Tout est possible à qui rêve, ose, travaille et n'abandonne jamais. Et puisse, je l'espère, ce prix en être la preuve la plus rayonnante.

Xavier Dolan

En conférence de presse, il a expliqué venir du Québec, « un endroit plutôt grand où les gens peuvent se conditionner à rêver petit pour une raison qui [lui] échappe. » Lui qui a dû combattre cette mentalité a dit vouloir encourager d'autres à le faire. « Je vois dans ma génération un désir de grandeur, une ambition et je veux absolument la célébrer. Si ce prix ce soir peut les inspirer, inspirer les gens de chez moi à rêver, à aspirer à de grandes choses, les choses qu'on mérite quand on a une identité de survivant comme la nôtre, mais tant mieux! » 

La cérémonie de clôture a mis fin à une semaine inoubliable pour le cinéaste québécois, qui est passé près de devenir le premier film canadien à recevoir la Palme d'or.

Même si le prix du jury est une récompense fort prestigieuse,  Orson Welles et Federico Fellini figurant parmi les lauréats, Xavier Dolan reconnaît « vivre déception » de n'avoir pas raflé l'ultime récompense. Il se dit déçu pour lui-même, « mais aussi pour le Québec ».

Il n'en demeure pas moins heureux de cette reconnaissance. « De pouvoir être célébré à travers tous ces cinéastes et ces réalisateurs talentueux est un honneur que rien n'efface », a-t-il dit en entrevue à ICI Radio-Canada.

Comme je suis quelqu'un d'ambitieux et de romantique, je ne m'imaginais pas vraiment gagner une palme pour ma carrière. J'imaginais davantage la gagner pour l'histoire.

Xavier Dolan

Il savoure également le choix symbolique du jury de lui donner le prix ex aequo avec le cinéaste réputé Jean-Luc Godard, 84 ans. « Ce qui a de beau dans le fait de partager ce prix avec lui, c'est que lui à une époque a tenté de réinventer le cinéma. Il vivait dans une époque en même temps qu'il la créait. J'aime croire qu'on est dans un moment où le cinéma prend un virage, et je serais honoré d'en faire partie. Tant mieux si à travers ce prix, je peux être lié de cette façon à M. Godard. » Ce dernier n'était pas présent au festival. 

« Qu'un des hommes les plus inventifs du cinéma au monde, qui est beaucoup plus âgé, et lui qui est le plus jeune soient ensemble... on a fait exprès, oui! » a confirmé la membre du jury Carole Bouquet. 

Le réalisateur turc Nuri Bilge Ceylan a remporté la Palme d'or du 67e Festival de Cannes samedi pour son film Winter sleep.Le réalisateur turc Nuri Bilge Ceylan a remporté la Palme d'or du 67e Festival de Cannes samedi pour son film Winter sleep. Photo : AP/Alastair Grant

Xavier Dolan prévoit maintenant prendre une pause du cinéma et retourner aux études. Depuis 2009, le réalisateur de 25 ans a maintenu un rythme d'un long métrage par année.

Le lauréat de la Palme d'or, Winter sleep, faisait partie, comme Mommy, des favoris. Le film, dont l'action se déroule dans un village d'Anatolie isolé en plein hiver, a été comparé à ceux du réalisateur suédois Ingmar Bergman.

Maps to the stars parmi les lauréats

Un autre film canadien, Maps to the stars, de David Cronenberg, figure parmi les lauréats, l'actrice Julianne Moore ayant reçu le prix de la meilleure interprétation féminine.

Une des surprises de ce palmarès 2014 est le film Le meraviglie, avec Monica Bellucci, à qui le jury a octroyé le Grand prix.

Le prix du meilleur scénario est allé au film russe Leviathan, un des grands favoris cette année. De son côté, le réalisateur américain Bennett Miller (Foxcatcher) est allé chercher le prix de la meilleure mise en scène.

Du côté masculin, le prix est allé à l'acteur Timothy Spall, pour son rôle dans Mr. Turner, du Britannique Mike Leigh. Timothy Spall est bien connu pour son interprétation de Peter Pettigrew, dans la série de films Harry Potter

Les lauréats

Palme d'or
Winter sleep (Nuri Bilge Ceylan)

Grand prix
Le meraviglie

Prix de la mise en scène
Bennett Miller (Foxcatcher)

Prix du jury
Mommy (Xavier Dolan) / Adieu au langage (Jean-Luc Godard)

Meilleur scénario
Leviathan

Meilleure interprétation féminine
Julianne Moore (Maps to the stars)

Meilleure interprétation masculine
Timothy Spall (Mr. Turner)

Le palmarès du 67e Festival de Cannes était dévoilé à l'occasion lors de la cérémonie de clôture, qui se tenait au Palais des festivals. Le jury était composé de Sofia Coppola, Willem Dafoe, Gael García Bernal, Carole Bouquet, Leila Hatami, Jeon Do-yeon, Jia Zhangke et de Nicolas Winding Refn.

Cinéma

Arts