•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Eve Stewart ne pourra plus effectuer de soins esthétiques

Eve_stewart_tribunal

Eve Stewart, après son audition au tribunal

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Ordre des médecins et chirurgiens de l'Ontario a annoncé vendredi qu'il avait gagné son recours devant la Cour supérieure de justice de l'Ontario afin qu'Eve Stewart ne puisse plus poursuivre ses activités de chirurgie plastique.

Cette Ottavienne pratiquait des opérations de chirurgie esthétique à son domicile du secteur de Nepean, notamment des redrapages du visage et du cou [NDLR : lifting], mais aussi des injections de Botox et des rhinoplasties.

Mme Stewart soutenait qu'elle était capable d'effectuer ces actes médicaux malgré le fait qu'elle ne soit pas médecin et qu'elle opère sans assurances médicales.

Selon la loi ontarienne sur les professions de la santé réglementées, des personnes bien entraînées peuvent effectuer des actes médicaux, si elles ont été déléguées par un médecin.

Mme Stewart affirme qu'elle devra mettre un terme à ses activités. Elle dit aussi que désormais, elle n'aura pas d'autre choix que de percevoir une aide sociale et une prestation d'invalidité pour subvenir à ses besoins.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !