•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une usine à chiots démantelée à Bonsecours

Travail des téléphonistes de différentes entreprises devant des standards téléphoniques.(1930 à 1976)

Radio-Canada

La Société protectrice des animaux (SPA) de l'Estrie, en collaboration avec le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ), a effectué vendredi la plus importante saisie de son histoire. Elle s'est produite dans une usine à chiots, à Bonsecours, près de Valcourt. 

L'opération s'est déroulée à la ferme d'élevage les P'tites pattes poilues, située sur la route 220. Une douzaine de chats et 220 chiens ont été saisis, dont plusieurs femelles gestantes. Tous ces animaux vivaient à l'intérieur d'une grange.

La SPA juge qu'il s'agit d'un cas de négligence générale, et que les lieux ne respectent pas les normes prévues au Règlement sur la sécurité et le bien-être des chats et des chiens. « C'est à la suite à d'une visite de routine qu'on a décidé de mener cette intervention », explique la porte-parole de la Société protectrice des animaux de l'Estrie, Cathy Bergeron.

Les chats seront conduits au refuge de la SPA, à Sherbrooke. Quant aux chiens, en raison de leur grand nombre, ils seront dirigés vers le refuge d'urgence du MAPAQ. « Peu importe l'endroit où seront acheminés les animaux, tous seront examinés. Ils vont recevoir les soins que requiert leur état de santé respectif », assure Mme Bergeron.

Les inspecteurs complèteront leur rapport au cours des prochains jours. Le dossier sera ensuite soumis à un procureur de la Couronne, qui évaluera la pertinence de déposer ou non des accusations.

L'organisme Humane Society International et la Sûreté du Québec ont également participé à cette opération.

Les gens intéressés à adopter des animaux peuvent communiquer avec la SPA de l'Estrie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Société