•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

GE décide d'accorder un délai à Alstom

Le siège social d'Alstom à Paris

Le siège social d'Alstom à Paris

Photo : AP/Jacques Brinon

Associated Press

Le géant américain General Electric (NYSE:GE) a accepté d'accorder à la société d'ingénierie française Alstom trois semaines additionnelles pour examiner son offre de 17 milliards de dollars pour les activités d'Alstom dans le secteur de l'énergie.

GE a affirmé dans un communiqué que la date limite pour rendre une décision avait été reportée jusqu'au 23 juin, à la demande du gouvernement français. Alstom avait auparavant jusqu'au 2 juin pour accepter ou rejeter de façon formelle l'offre.

Le gouvernement de la France, qui cherche à relancer son industrie, a fait part de ses réserves au sujet de la transaction souhaitée par GE. Il a espéré d'autres offres pour Alstom, notamment de la société rivale de GE, Siemens, et a demandé au conseil d'administration d'Alstom de retarder sa décision.

Alstom a qualifié l'offre de GE de « parfaite à peu de choses près ».

GE, dont le siège social se trouve à Fairfield, au Connecticut, a indiqué que certaines parties de l'offre étaient négociables. Il a aussi qualifié de « constructifs » ses récents entretiens avec le gouvernement français.

Économie