•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Agriculture sur l'ancien champ de tir de Tracadie-Sheila : un ex-militaire lance une mise en garde

Bleuets

L'ancien militaire Luc Perron ne recommande pas la culture de bleuets sur un ancien champ de tir

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Nouveau-Brunswick envisage de permettre aux producteurs de bleuets de cultiver ce petit fruit sur l'ancien champ de tir militaire de Tracadie-Sheila, mais un ancien militaire qui travaille dans la décontamination lance un avertissement.

Pour plusieurs petits producteurs de bleuets de la Péninsule acadienne, l'attribution de bonnes terres au géant Oxford Frozen Foods demeure un sujet explosif, mais ils ne seront pas en reste, laisse entendre le ministre des Ressources naturelles, Paul Robichaud.

« On travaille présentement sur le projet du camp militaire de Tracadie-Sheila pour voir s'il n'y a pas une possibilité d'ajouter d'autres acréages pour les producteurs de bleuets privés », affirme Paul Robichaud.

Le camp militaire représente l'ancien champ de tir, qui a servi à l'entraînement des aviateurs canadiens et américains dès la Deuxième Guerre mondiale. Le vaste territoire, qui ne sert plus à cette activité, a été décontaminé par le gouvernement fédéral.

Toutefois, le travail de décontamination n'a jamais été terminé, selon Luc Perron, un ancien des Forces canadiennes qui travaille aussi dans le domaine de la décontamination.

Il y a des secteurs qui sont ciblés pour la culture du bleuet et qui sont contaminés par le plomb. Il peut y avoir jusqu'à 1000 hectares contaminés par le plomb.

Une citation de :Luc Perron, ancien militaire

S'il était producteur de bleuets, Luc Perron ne miserait donc pas sur les terres de l'ancien champ de tir.

« Je ne cultiverais pas de bleuets sur des terrains contaminés par le plomb. C'est composé d'antimoine et d'arsenic. Ce plomb se trouve dans les 15 premiers centimètres de sol. Ton plant de bleuet, c'est là qu'il va chercher ses nutriments », explique M. Perron.

Champ de tir de Tracadie-SheilaAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des munitions trouvées dans l'ancien champ de tir (archives).

Luc Perron interpelle les autorités gouvernementales sur la décontamination de ce territoire depuis des années. Il veut continuer de les presser de questions. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie