•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec a investi 124 millions $ jusqu'à maintenant à Lac-Mégantic

Le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, est entouré de ses collègues Lise Thériault et Stéphanie Vallée.

Le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, est entouré de ses collègues Lise Thériault et Stéphanie Vallée.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le comité interministériel sur la relance de Lac-Mégantic créé par le gouvernement du Québec a tenu sa première rencontre mercredi. Au terme de cette réunion, le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, a affirmé que le gouvernement du Québec avait dépensé 124 millions de dollars entre le moment de la tragédie du 6 juillet et le 31 mars dernier.

Pierre Moreau a par ailleurs affirmé que les demandes d'aide financière seraient dorénavant analysées par un guichet unique sous la gouverne du ministère des Affaires municipales.

Voie de contournement : une question délicate à trancher

Le ministre Pierre Moreau soutient que le gouvernement n'est pas prêt à prendre une décision concernant la construction d'une voie de contournement ferroviaire. La municipalité de Lac-Mégantic et ses citoyens veulent éviter que des wagons transportant des matières dangereuses traversent de nouveau le centre-ville. Des gens d'affaires de la région ont d'ailleurs décidé de prendre le dossier en main et proposent un tracé de 13 kilomètres. Le coût du projet est évalué à environ 50 millions de dollars.

« Il y a 500 municipalités au Québec qui sont dans la même situation. Est-ce que le fait pour le gouvernement du Québec d'agir d'une façon à Lac-Mégantic constitue une inéquité pour l'ensemble des municipalités ou une obligation pour lui d'agir de la même manière dans les 500 autres municipalités? » soulève le ministre.

Entente avec Fortress

Les citoyens de Lac-Mégantic seront informés des mesures de sécurité qu'entend prendre la compagnie Fortress avant que celle-ci ne finalise une entente avec la municipalité à propos du transport des matières dangereuses. C'est ce qu'a confirmé la mairesse Colette Roy-Laroche, mardi soir, lors de la séance du conseil municipal. La date de cette rencontre n'est pas encore fixée. Plusieurs citoyens ont dit être soulagés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !