•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nouveau 787 Dreamliner d'Air Canada se pose à Toronto

Le premier Boeing 787 Dreamliner de la compagnie Air Canada a été baptisé dimanche à l'aéroport de Toronto, à son arrivée en sol canadien.

Le premier Boeing 787 Dreamliner de la compagnie Air Canada a été baptisé dimanche à l'aéroport de Toronto, à son arrivée en sol canadien.

Photo : La Presse canadienne / Salvatore Sacco

La Presse canadienne
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Air Canada a dévoilé sa dernière acquisition, le 787 Dreamliner, qui a fini son premier vol en se posant à l'aéroport international Pearson à Toronto, dimanche après-midi.

Le vol transportait un centaine d'employés de l'entreprise, et l'appareil a été accueilli par un salut au canon à eau lorsqu'il est arrivé à l'aéroport.

Dans un communiqué, Air Canada a précisé qu'elle était la première société aérienne au pays à exploiter ce nouvel appareil qui, grâce à sa distance franchissable et à son efficience énergétique inégalée, est appelé à jouer un rôle de premier plan dans la stratégie d'expansion internationale du transporteur, a ajouté l'entreprise.

Le mardi 20 mai au matin, les médias autorisés auront l'occasion de voir et de filmer l'intérieur du premier appareil Dreamliner d'Air Canada, avec son produit à bord entièrement redessiné.

Le président et chef de la direction d'Air Canada, Calin Rovinescu, a parlé d'une journée exaltante, dimanche.

Selon M. Rovinescu, grâce à l'introduction de ce nouvel appareil, Air Canada s'apprête à consolider sa position parmi les premiers transporteurs internationaux du monde.

« Le rayon d'action, la capacité en matière de passagers et l'efficacité opérationnelle du 787 Dreamliner de Boeing en font un appareil pratiquement fait sur mesure pour nous permettre de prendre de l'essor sur les marchés internationaux à un coût concurrentiel, et notre nouveau produit à bord nous aidera à renforcer notre position de premier transporteur aérien en Amérique du Nord », a-t-il affirmé.

Boeing a dû régler quelques difficultés initiales avec ses 787. Un incendie dans l'un de ses avions garé à Boston, l'an dernier, a mené à une refonte de ses batteries. Et en février, un Dreamliner de la société Air India a été contraint d'effectuer un atterrissage d'urgence à la suite d'un défaut de fonctionnement d'un logiciel.

Un rapport conjoint de Boeing et du gouvernement des États-Unis a conclu que les 787 avaient été conçus adéquatement et respectaient les critères de sécurité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario